Matthieu 3.13-4.11 – La tentation

Comment résister à la tentation ? En regardant quelqu’un qui n’y a jamais cédé. Étudier ce récit c’est se donner des armes pour éviter de (trop) tomber.

Question d’intro : Quelles sont les caractéristiques du diable d’après les médias, l’art, la littérature ?

 

LE BAPTÊME

  • Pourquoi Jésus, le fils de Dieu, a-t-il besoin d’être baptisé ?
  • Jean et Jésus se connaissaient-ils ? (ensuite voire Luc 1.36-37)
  • Imaginez que vous assistez à la scène… Quelle signification donnez-vous à tous ces signes ?
  • Quel lien y a-t-il entre le baptême et la tentation ?

TENTATIVES DE TENTATION

« Satan » en hébreux veut dire « adversaire » tandis que « diabolos » en grec veut dire « accusateur » ou « calomniateur ».

 

  • Pourquoi fallait-il que Jésus soit tenté pour commencer son ministère ?
  • Pourquoi Jésus jeûne-t-il ? Quelle est la signification des 40 jours/ans dans la Bible ?
  • Quel sentiment Satan voudrait-il éveiller dans le cœur de Jésus lors de chacune des tentations ? En quoi consiste la tentation ?
  • Quelle est la méthode (rhétorique) de tentation du diable ?
  • Quelle est la méthode de Jésus pour résister ?
  • Comparez ce passage avec Gn 3.1-7. Quelles sont les similitudes, les différences ? (Rm 5.18-19)
  • En quoi les propositions du diable sont l’exacte antithèse de la mission rédemptrice de Jésus ?
  • Quel pouvoir à Satan d’après le v.9 ?
  • Pensez-vous que Jésus a vécu la tentation comme un homme ou comme Dieu, comme une souffrance ou une formalité ?
  • Satan a perdu. Quelles sont les limites de son pouvoir ?

 

SATAN ET MOI

  • Convoitise de la chair, convoitise des yeux, ambition mégalo, tromperie, doute. Pourquoi ces armes du diable sont-elles si efficaces avec l’Homme ?
  • « Résistez au diable et il fuira loin de vous. » (Jc 4.7) Avons-nous toujours envie de résister ? Pourquoi ?
  • Comment faire pour résister aux attaques démoniaques ? (Ga 5.13-26, 1 Co 10.13)
  • « La plus grande ruse du diable est de faire croire à tout le monde qu’il n’existe pas. » Commentez cette citation de Baudelaire.
Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *