Matthieu 13.1-9 et 18-23 – Le semeur

Voici l’une des paraboles de Jésus les plus connues avec celle du fils prodigue et de la brebis égarée. Elle très importante car c’est la première parabole que Jésus prononce mais surtout parce que c’est l’une des deux seules dont Il donne une interprétation. La parabole du semeur a donc l’avantage d’être aisément compréhensible mais surtout de nous fournir un modèle d’approche pour les autres paraboles de Jésus.

 

OBSERVATION-INTERPRÉTATION

  • Qui est le semeur ?
  • Qu’est ce que la semence ? Comparez avec Luc 8.11
  • Que représente le sol en général ?
  • Combien y a-t-il de mauvais sols ?
  • Combien y a-t-il de bons sols ? (bien regarder)
  1. Le long du chemin :
  • Qu’est ce qui fait que le cœur des auditeurs de la Parole restent durs comme les petits chemins qui séparaient les champs de Palestine ? L’Incompréhension réside-t-elle dans le sens des mots, concepts ou bien dans un manque d’intérêt ?
  • En fait, d’où vient cet endurcissement ? Comparez avec Éphésiens 6.12

 

  1. Les endroits pierreux :
  • À quoi servent les racines d’une plante ? Que font-elles quand la plante a chaud ?
  • Jésus condamne-t-il une trop rapide croissance d’un « nouveau converti » ?
  • Quelles sont les difficultés auxquelles tout croyant est confronté ?
  • Quelles sont ces racines dont l’inconstant a manqué pour atteindre l’eau (vive !) ?

 

  1. Parmi les épines :
  • Quelles sont ces ronces de l’âme ? Comparez avec Luc 8.14 et Marc 4.9.
  • En quoi sont-elles dangereuses ?

 

Dans les trois cas, quelle conséquence ?

Pourquoi le semeur ne sème-t-il pas QUE dans la bonne terre ?

 

  • La terre est-elle bonne naturellement ou a-t-elle eu besoin de l’entretient du fermier ?
  • Qui est ce fermier qui prépare le cœur à la bonne réception de l’Évangile ? (soyons précis !)
  • Un même cœur peut-il passer par toutes les étapes ? (mauvaises et bonne terre)
  • Quel est ce verbe qui fait toute la différence entre l’auditeur-chemin et l’auditeur-bonne terre ?
  • Quels sont les fruits que produit l’auditeur de la bonne terre ? Éphésiens 5.9-10 ; Galates 5.22
  • Quand il parle des différents degrés de fertilité, Jésus est-il toujours dans le domaine de l’ensemencement ? Parle-t-il toujours de conversion ?
  • Dit-il pourquoi il y a différents degrés ? D’après vous pourquoi ?
  • Condamne-t-il celui qui produit moins ?

 

APPLICATION

  • Peut-on passer de l’état de « bonne terre » à celui de mauvaise ?
  • Nous sommes aussi appelés à être des semeurs ! Avez-vous tendances à semer généreusement comme dans la parabole ou sélectionnez-vous « prudemment » le sol ?
  • Vous est-il arrivé de vous tromper quant à la nature du sol auquel vous aviez à faire ?

 

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *