Malachie 1.6-2.9 – Vous me prenez pour qui ? (2)

JE T’AIME… MOI NON PLUS !

6 Un fils honore son père,
et un serviteur son maître.
Si je suis Père,
où est l’honneur qui m’est dû ?
Si je suis Maître,
où est la crainte qui m’est due ?
– dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées,
à vous, prêtres,
qui méprisez mon nom.
Vous dites : « En quoi avons-nous méprisé ton nom ? »

7 Vous apportez sur mon autel une nourriture souillée,
et vous dites :
« En quoi t’avons-nous souillé ? »
C’est en disant :
« La table du SEIGNEUR est chose méprisable. »

8 Quand vous amenez en sacrifice une bête aveugle,
n’est-ce pas mal ?
Quand vous en amenez une boiteuse ou malade,
n’est-ce pas mal ?
Offre-la à ton gouverneur, je te prie :
t’agréera-t-il ?
Te fera-t-il bon accueil ?
dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées.

9 Et maintenant, je vous en prie, cherchez à apaiser Dieu,
pour qu’il nous fasse grâce !
C’est de vous que cela vient :
vous fera-t-il bon accueil ?
dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées.

10 Qui d’entre vous
fermera donc les portes,
afin que vous n’allumiez pas pour rien
le feu sur mon autel ?
Je ne prends aucun plaisir en vous,
dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées,
et je n’agrée pas l’offrande de votre main.

11 Car du soleil levant jusqu’au couchant,
mon nom est grand parmi les nations.

En tout lieu on offre de l’encens pour mon nom et on apporte une offrande pure ; car mon nom est grand parmi les nations, dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées.12 Mais vous, vous me profanez, en disant : « La table du Seigneur est souillée, et la nourriture qu’elle rapporte est méprisable. » 13 Vous dites : « Quelle fatigue ! », et vous faites fi de moi, dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées ; et cependant vous amenez ce qui est le produit d’une spoliation, ce qui est boiteux ou infirme : voilà l’offrande que vous amenez ! Vais-je l’agréer de votre main ? dit le SEIGNEUR.

14 Maudit soit le perfide qui a dans son troupeau un mâle, et qui voue et sacrifie au Seigneur une bête mutilée ! Car je suis un grand roi, dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées, et mon nom est redoutable parmi les nations.

2 .1 Maintenant, à vous ce commandement, prêtres !

2 Si vous n’écoutez pas,
si vous ne décidez pas
de donner gloire à mon nom,
dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées,
j’enverrai parmi vous la malédiction
et je maudirai vos bénédictions ;
oui, je maudis votre bénédiction,
parce que vous ne vous décidez pas.

3 A cause de vous je rabroue votre descendance ;
je vous jetterai du fumier au visage,
le fumier de vos fêtes,
et on vous emportera avec lui.

4 Vous saurez alors
que je vous ai adressé ce commandement,
afin que mon alliance avec Lévi demeure,
dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées.

5 Mon alliance demeurait avec lui,
c’était la vie et la paix.
Je les lui ai données pour qu’il me craigne,
et il a eu pour moi de la crainte.
Il a eu la terreur de mon nom.

6 Une loi de vérité était dans sa bouche,
on ne trouvait pas d’injustice sur ses lèvres ;
il marchait avec moi dans la paix et dans la droiture,
ramenant de la faute une multitude.

7 Car les lèvres du prêtre
gardent la connaissance ;
c’est à sa bouche qu’on demande la loi,
parce que c’est un messager
du SEIGNEUR (YHWH) des Armées.

8 Mais vous, vous vous êtes écartés de la voie,
vous avez fait trébucher une multitude au moyen de la loi.
Vous avez violé l’alliance des lévites,
dit le SEIGNEUR (YHWH) des Armées.

9 Quant à moi, je vous ai livrés
au mépris et à l’abaissement
devant tout le peuple,
parce que vous ne gardez pas mes voies
et que vous faites preuve de favoritisme
au moyen de la loi.

Le gouverneur mieux loti que Dieu ! (1.8)

Dieu aime son peuple. Par contre, on peut se demander si cet amour est réciproque ! Quand Dieu a sauvé Israël, il a contracté une alliance avec lui. Dans cette alliance (Lv 22 par exemple), il était stipulé qu’en signe de gratitude, le peuple devait consacrer ses meilleurs animaux et les prémices de sa récolte à son Sauveur. Or ici, Dieu accuse les juifs de ne lui offrir que des bêtes de dernier choix. Faire le contraire de ce que veut le Seigneur, lui donner le pire au lieu du meilleur, ce n’est pas un très bon choix pour avoir Sa bénédiction ! Pire, c’est la preuve de l’incrédulité du peuple. En effet, le gouverneur de leur province (qu’ile voient) est bien servi, lui. Alors que le gouverneur de leur vie (qu’ils ne voient pas mais qui est infiniment supérieur au premier) n’a droit qu’à des restes. Le culte qu’ils offrent n’est donc qu’un cinéma hypocrite auquel Dieu n’aimerait plus assister (10).

Les païens plus fidèles que les juifs ? (1.11)

Le v.11 ne veut pas dire que les païens avec leurs pratiques idolâtres offrent un culte qui, au final, pourrait plaire à Dieu. En fait, Malachie prophétise qu’un jour les autres nations feront beaucoup mieux que les juifs… c’est à dire qu’elles entreront dans l’alliance avec Dieu et la respecteront. C’est une véritable révolution qui s’annonce. Pour la suivre en direct il suffit de lire le livre des Actes des apôtres où l’on assiste à un endurcissement de la part de la majorité des juifs et à une formidable ouverture chez les païens.

Prêtres à contre-emploi (2.1-9)

Ceux qui sont chargés d’enseigner et de faire respecter la loi, ce sont les lévites et parmi eux les prêtres descendants d’Aaron. Or, ils sont complices de cette mascarade ! Ils utilisent même la loi de Moïse pour détourner le peuple de la bonne voie (8) ! Nous sommes donc, comme souvent dans l’Ancien Testament, devant un culte qui a l’air de bien se dérouler mais qui est en fait complètement pourri ! Dieu a même envie de rejeter au visage des prêtres les restes des animaux sacrifiés en son honneur (3). Je pense qu’on peut dire que Dieu est furieux. Si vous lisez le discours de Jésus à destination des pharisiens en Matthieu 23, vous verrez de nombreux points communs avec notre passage.

 Application

  • Si nous avons été choisis, sauvés, c’est pour être consacrés à Dieu (saints), pour lui rendre un vrai culte. Et ce culte, ce n’est pas seulement celui du dimanche, c’est carrément toute notre vie (Romains 12.1-2) ! Alors, en quoi consiste votre consécration ? Quelles sont les choses importantes pour vous que vous sacrifiez pour le Seigneur ?
  • Il peut arriver que le prédicateur dise des choses contestables. Peut-être même qu’un jour un prédicateur utilisera la Bible pour manipuler l’auditoire. Comment se défendre contre cela ? En ayant une bonne connaissance de la Parole de Dieu ! La Bible est en libre-service, nous avons tous la possibilité de connaître la volonté de Dieu, nous ne sommes pas complètement dépendants d’enseignants qui nous disent quoi croire ou penser.
  • Les juifs avaient sûrement l’impression d’offrir un culte à Dieu et ne comprenaient pas pourquoi Dieu ne les bénissait pas. Mais nous avons vu qu’en fait, Dieu ne prenait « aucun plaisir » à ce culte. Le fait que nous ayions l’impression d’offrir un bon culte à Dieu ne prouve pas que ce soit le cas. Comme notre auto-satisfaction est souvent trompeuse, ce sont des critères clairs (temps passé, énergie dépensée, état d’esprit, humilité) qui nous aideront à savoir si Dieu prend plaisir à ce que nous faisons pour Lui.
Facebooktwittermail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *