1 Corinthiens 13.4-7 – Mélange instable (5)

DÉFINITION

4 L’amour est patient, l’amour est bon, il n’a pas de passion jalouse ; l’amour ne se vante pas, il ne se gonfle pas d’orgueil, 5 il ne fait rien d’inconvenant, il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’irrite pas, il ne tient pas compte du mal ; 6 il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit avec la vérité ; 7 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout.

Comme vous l’avez vu avec le contexte, cette définition concerne l’amour fraternel à l’intérieur du peuple de Dieu.

D’après ce que nous pouvons lire ici, l’amour selon Dieu est très très loin de celui qui est vendu via les média ! Nous pouvons dégager 3 caractéristiques :

  1. Il n’est pas passionnel

Patience, bonté (4), « non-irritation » (5), plein d’espérance et d’endurance (7) : le moins que l’on puisse dire c’est que cet amour est calme, stable, posé, réfléchi, contrôlé, etc. On n’est pas dans la tyrannie des émotions immédiates ou dans la crise occasionnelle.

  1. Il n’est pas tourné vers soi

La jalousie (se sentir lésé par rapport aux autres), la vantardise (prouver qu’on est meilleur que les autres), la malhonnêteté (faire les choses aux dépens des autres), l’égoïsme (ne penser qu’à soi) sont caractéristiques de l’amour… pour soi !!! L’amour selon Dieu est tourné vers les autres parce qu’il est calqué sur celui de Jésus qui a toujours pensé aux autres. Cela est allé jusqu’au sacrifice !

  1. Ce n’est pas du sentimentalisme mièvre et laxiste (6)

On pourrait croire que l’amour consiste à fermer les yeux sur les différentes expressions du Mal, à enterrer les dossiers un peu trop dérangeants, à épargner les gens importants, etc. Paul nous rappelle que quand on aime, on regarde la vérité en face et agit en fonction. Comment ? Selon la Parole de Dieu bien sûr ! Là encore, cet amour est calqué sur celui du Dieu juste : Il était obligé de châtier (expier) le Péché, son amour pour nous ne pouvait pas l’empêcher de le faire. C’est pourquoi sa justice parfaite s’est déversée sur son Fils unique. Sa justice n’a donc pas écrasé son amour et vice-versa.

 Application

  • Pour quelles raisons perdez-vous votre calme à l’Église ? Comment gagner en sérénité ?

  • Quand je vais à une rencontre d’Église, suis-je obnubilé par l’intérêt de mes sœurs et frères ou par ma propre satisfaction ?

  • Comment faire la différence entre l’amour et le sentimentalisme ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *