Matthieu 5.1-12 – Le bonheur selon Jésus

Thème : Les béatitudes : caractéristiques d’un authentique citoyen du royaume des cieux.

But : Avoir un impact dans le monde pour que les hommes croient en Jésus.

Question d’introduction

  • Qu’est-ce qui vous rend heureux dans la vie ?

Lecture du passage

Mots difficiles à comprendre

Royaume des cieux :

-Accomplissement des promesses de Dieu (le peuple de Dieu sous le règne de Dieu dans le lieu particulier de Dieu)

-Irruption du règne de Dieu qui délivrera la création de tout mal. L’irruption de ce royaume se fait par étape : par la venue de Jésus, par la Pentecôte (formation du peuple du royaume) et finalement par le retour de Jésus.

Découpage du texte


1-2

Observation

  • La scène décrite dans les versets 1 et 2 vous rappelle-t-elle un épisode de l’AT ? Le peuple de Dieu sous le règne de Dieu reçoit la loi de Dieu !

3-10

Observation

  • Que remarquez-vous dans la construction des versets 3 à 10 ?

– Répétition du mot « heureux » (8 fois)

– Les béatitudes sont encadrées par « Le royaume des cieux leur appartient » (v.3 et v.10)

– Alternance entre le présent et le futur : les souffrances ont lieu dans le temps présent alors que la consolation aura lieu dans le futur. Le royaume des cieux est à la fois « là » (dans le présent) et « pas encore là » (plein accomplissement encore à venir).

  • Voyez-vous une certaine progression des versets 3 à 10 ?

Pauvreté spirituelle →pleurs→douceur→justice→bonté→cœur pur→paix→persécution→royaume des cieux

Interprétation

  • Qui sont les pauvres d’esprit ?

Ceux qui reconnaissent qu’ils ne sont pas justes aux yeux de Dieu et qu’ils ont besoin de lui pour pardonner leur péchés. Selon D.A.Carson, être spirituellement pauvre, c’est « reconnaître sa banqueroute spirituelle, confesser qu’on ne vaut rien devant Dieu et qu’on est entièrement dépendant de lui. »

  • Quelle est la cause de ces pleurs ? La situation misérable de celui qui reconnaît son péché.
  • De quelle type d’humilité est-il question ? Celle produite par la repentance et qui ne s’irrite pas contre son prochain.
  • De quelle terre est-il question ? Dernière étape de l’irruption du royaume des cieux (nouvelle création).
  • Que signifie avoir « faim et soif de justice » ? Aspirer à vivre comme Dieu le demande et attendre le moment où Dieu établira la justice.
  • Comment témoigner de la bonté ? Venir en aide aux autres dans un esprit de générosité et d’amour.
  • Qu’est-ce qu’un « cœur pur » ? Cœur consacré à Dieu. L’enjeu n’est pas une question de pureté rituelle mais d’orientation fondamentale de la personne.
  • Qu’est-ce que cette béatitude a de particulier dans le contexte de l’époque ? La plupart des juifs de l’époque croyaient que le seul moyen de reconquérir leur indépendance était la révolte contre l’occupant romain.
  • Que signifie « être opprimé pour la justice » ? Justice à cause de Jésus (verset suivant). Ceux qui voudront établir la justice de Dieu (en annonçant l’évangile notamment) seront persécutés.

11-12

  • Quelle est la norme que Jésus semble établir dans les versets 11 et 12 ? De la même manière que les prophètes ont été persécutés, les disciples de Jésus doivent s’attendre à être persécutés. Les persécutions font parties de la vie chrétienne. Cf. 2 Tim 3.12. Mais une grande récompense les attend (dans l’avenir).

Application

Contexte du Sermon sur la Montagne

  • Qu’est-ce que Jésus est en train de dire à ses disciples avant de les envoyer en mission (à partir du ch. 8) ? Il les forme en leur disant que quoiqu’il arrive, quelles que soient les difficultés qu’ils rencontreront, le royaume des cieux leur appartient ! Vous êtes sauvés par pure grâce ! Les jeux sont déjà faits. C’est très libérateur.
  • À quelles persécutions sommes-nous exposés en tant qu’étudiants et au GBU ? Comment réagir ?
  • La forme du Sermon sur la Montagne est bien travaillée (lien logique entre les béatitudes) : pourquoi ne pas essayer de l’apprendre par cœur ?

13-16

Observation

  • Quel est le lien entre ces versets et ceux qui précèdent ? C’est en s’engageant ainsi pour Jésus (à cause de lui) que le peuple du royaume sera lumière du monde et sel de la terre malgré le rejet dont ils pourront souffrir.
  • Comment Jésus parle-t-il de ses disciples ? Versets 13 à 15 : Sel de la terre et lumière du monde. Ce n’est pas une alternative mais une réalité ! C’est notre responsabilité en tant que disciples de Jésus.

Interprétation

  • Quel est le rôle du sel et de la lumière ? Avoir un impact, une influence sur les choses (assaisonner, conserver, purifier, briller)…
  • Quel est le rôle des disciples de Jésus envers les hommes ? Verset 16 : Attirer leur attention (par notre belle manière d’agir qui n’est autre que la mise en pratique du Sermon sur la Montagne) pour qu’ils célèbrent le gloire de Dieu.

Application

  • Comment être sel et lumière cette année au GBU ? Dans quelles situations concrètes pourrions-nous avoir un impact, une influence sur les autres ?
  • Comment faire le bien pour que les hommes célèbrent la gloire de Dieu ? Application du Sermon sur la Montagne
Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

2 Responses

  1. Que Dieu vous bénisse par rapport à l’ouvre qu’il vous a établi pour nous édifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *