Luc 18.1-14 – Deux paraboles sur la prière

Deux paraboles : deux grandes parties :

I/ parabole de la veuve et du mauvais juge. (1-8)

Observation :

Comment se structurent les versets 1 à 8 ?

    • une intro v1 donnant le thème de la parabole

    • la parabole v2-5 la parabole de la veuve et du mauvais juge.

    • v6-8 l’explication de Jésus.

Observons la parabole :

    • Qu’est-ce qui est dit sur le juge ? (juge qui ne craint pas Dieu, qui n’avait d’égards pour personne

    • Qu’est-ce qui est dit sur la personne qui vient le voir ? (veuve (donc sans ressource, dépendante de la société à l’époque juive), elle a un problème de justice à régler).

    • Que fait la veuve ? (elle demande au juge de rendre justice)

    • Que fait le juge ? (il refuse pendant longtemps)

    • Que comprend-on de ce que fait la veuve vis-à-vis de cette réponse ? (elle persiste à demander et redemander encore et encore « pendant longtemps il refusa », « cette veuve me fatigue », « afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me déranger »).

    • Qu’est-ce qui se passe finalement ? (le juge excédé va lui rendre justice, même si ce n’est pas pour des raisons louable.)

Regardons le contexte pour comprendre le sens de cette parabole :

    • Qu’est-ce qui est dit dans le premier verset ? De quoi parle cette parabole ? ( Jésus voulais leur montrer qu’ils devaient toujours prier, sans se décourager.)

    • Que fait Jésus des v6-8 ? (Jésus explique la parabole en interprétant l’action de chacun).

      • Qui est l’équivalent du mauvais juge ? Dieu ?

        • N’est-ce pas étrange que Jésus identifie Dieu a quelqu’un de mauvais.

        • En quoi est-ce que les v6-8 résout se problème ? (Jésus dit que Dieu est meilleur que ce juge, mais que si le juge le fait, Dieu le fera aussi, cf Luc 11v13 même procédé.)

    • Qui est l’équivalent de la veuve ? (les chrétiens qui prient Dieu).

  • Au final, que signifie cette parabole ? (Jésus comme en Luc11 dit aux disciples qu’ils ne doivent pas hésiter à demander à Dieu de faire justice, à le prier, et surtout à persévérer dans la prière.)

II/ parabole du publicain humble et du pharisien orgueilleux (9-14)

Comment se structurent les versets 9 à 14 ?

    • une intro v9 donnant le thème de la parabole

    • la parabole v10-14a la parabole du collecteur d’impôts et du pharisien.

    • V14b l’explication de Jésus.

Observons la parabole :

    • Qui sont les personnages ? (un pharisien et un collecteur d’impôts)

    • Qu’est-ce qui est commun aux deux hommes ? (ils vont au temple pour prier)

    • Que dit le pharisien dans sa prière ? Qu’est-ce que cela dit sur lui ? (il se compare aux autres et se voit meilleur que les autres, il met en avant ses bonnes actions. Cela traduit son amour propre, son orgueil, sa confiance en lui)

    • Que fait et dit le collecteur d’impôts ? (il se tenait à distance, il n’ose pas lever les yeux au ciel, il se frappe la poitrine, il reconnaît son péché devant Dieu. Il s’humilie devant Dieu, il est humble.)

    • Qu’est-ce que Jésus dit sur l’état de chacun une fois reparti du temple ? (Dieu pardonne aux humbles, mais il laisse les orgueilleux dans leur état : pécheur non repentant.)

Regardons le contexte pour comprendre le sens de cette parabole :

    • A qui Jésus s’adresse-t-il dans cette parabole ? ( « à l’intention de certaines personnes qui étaient convaincues d’être justes et qui méprisaient les autres » = pharisien à priori)

    • Sur quoi Jésus insiste-t-il dans cette parabole ? ( Si on a trop d’orgueil pour se remettre en question, nous ne pouvons pas accéder au pardon, seul un cœur repentant peut l’obtenir, même si on est un pécheur comme le sont les collecteurs d’impôts.)

III/ Applications.

    • Sur quoi Jésus a-t-il insisté dans la première parabole ? (Il faut prier sans se décourager, sans se lasser.)

    • Est-ce que ce que dit Jésus est encore vrai pour nous aujourd’hui ? Pouvons-nous encore prier Dieu ? Est-ce qu’il nous dit à nous aussi d’être persévérant ?

    • Sur quoi Jésus a-t-il insisté dans la deuxième parabole ? (si on prie, il vaut mieux le faire avec un cœur repentant, car Dieu n’aime pas les orgueilleux, mais il pardonne les humbles).

    • Est-ce que ce que dit Jésus est encore vrai aujourd’hui ? Est-ce que le pardon des péchés est encore possible ? Si oui, quel est le meilleur moyen pour l’obtenir ? (reconnaître son péché devant Dieu et lui demander pardon.)

    • Spoiler Alerte : pour quelle raison le pardon est-il vraiment effectif ? (¨Parce que Jésus est mort sur la croix pour payer à notre place, pour que le pardon soit possible.)

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *