Apocalypse 8 et 9 – Six trompettes pour nous raconter les malheurs du monde

Si avec les sceaux, l’arrivée de Christ au Ciel marquait le début de l’action de Dieu, ici ce sont les prières des saints qui déclenchent l’action de Dieu. Le parfum et les prières montent vers Dieu, cela provoque un orage et 7 anges se préparent à sonner de la trompette. (Apoc 8.1-6).

C’est donc en réponse aux prières que Dieu va agir ici.

// La création part en vrille – 8v 7 à 13 (les 4 premières trompettes)

En comparant les événements des 4 premières trompettes aux événements des 4 premiers sceaux, nous voyons que ce survol de l’histoire du monde a un accent différent. Quand l’ouverture des sceaux nous parlait des difficultés que connaît l’humanité (conquête, guerre, famine, mort humaine), le son des trompettes nous présente une destruction partielle de la création : la végétation est partiellement détruite (trompette 1), puis il arrive de même à la mer avec les animaux marins et les bateaux (trompette 2), aux fleuves et aux sources d’eaux (trompette 3) puis au soleil, à la lune et aux étoiles (trompette 4).

Nous découvrons ici un problème majeur de communication entre Dieu et l’humanité : alors que les catastrophes naturelles sont souvent l’occasion de reproches faits à Dieu (« Si Dieu existe, pourquoi le mal ? »), elles devraient en réalité amener les gens à s’interroger sur leur rébellion contre Dieu car ces malheurs qui dévastent la création sont des annonces de Dieu pour prévenir de son jugement et permettre aux hommes de se repentir.

A la fin du chapitre (v13), il reste encore 3 anges qui n’ont pas sonné de leur instrument et un aigle prévient que ces prochaines trompettes vont faire davantage de dégâts que les précédentes …

// Premier malheur : la souffrance – 9v1 à 12 (la cinquième trompette)

La cinquième trompette parle de souffrance, tout comme le cinquième sceau ; mais encore une fois l’accent est différent : là où l’on nous parlait du martyr des chrétiens, on nous présente ici les horreurs vécues par les non-croyants.

Que se passe t-il ? Une étoile, un astre tombe du ciel et on lui donne la clé de l’abîme qu’il utilise de suite, faisant sortir de la fumée et avec, une nouvelle catastrophe : des sauterelles qui piquent comme des scorpions et ressemblent à des vrais méchants de fantasy (cf. v 7 à 10).

Comment comprendre ces images ? Les sauterelles étaient une image du jugement chez le prophète Joël (Joël 1 v 4), sortant de l’abîme, elles viennent de la mort et de la souffrance (la fumée).

L’astre tombé à terre, tout comme le roi de Babylone dans Esaïe 14.12-14 qui voulait siéger à la place de Dieu, est celui qui veut prendre la place de Dieu : Satan.

Ainsi le diable et son armée de sauterelles-scorpions sont autorisés à torturer durant 5 mois ceux qui ne sont pas marqués du sceau de Dieu (v4). Encore une fois il s’agit d’une période déterminée ici et cela montre la souveraineté de Dieu sur ces événements.

// Le deuxième malheur : la mort – 9v13 à 21 (sixième trompette)

Le son de la sixième trompette entraîne la libération des quatre anges qui sont enchaînés au bord de l’Euphrate, c’est-à-dire à la frontière entre Israël et les nations belliqueuses. Ces anges se mettent à la tête d’une armée de deux cents millions de cavaliers, encore une fois haute en couleurs (v17-19) avec des chevaux qui crachent du feu, ayant des queues qui ressemblent à des serpents (tiens ! un mix entre le dragon du chapitre 12 et le serpent de Genèse 3 …).

Cette armée tue le tiers des hommes qui ne sont pas marqués du sceau de Dieu.

Ce jugement est terrible et la description effrayante des cavaliers a pour but de nous le faire comprendre. Et cela rend la chute des versets 20 et 21 encore plus incroyable : les hommes ne se repentent pas de leur idolâtrie ni de leurs mauvaises actions et continuent à les commettre, montrant par là que seul un jugement définitif mettra fin au péché.

Ces 6 trompettes posent une grande question : quelle espèce de prière font les chrétiens (8.3) pour que la réponse de Dieu soit le jugement sur les non-chrétiens ?

Sans doute une prière qui demande la justice. En fait, sans doute la prière qui nous est rapportée en 6.10 : « Jusqu’à quand tarderas-tu à juger les habitants de la terre et à leur demander compte de notre mort ? ». Dieu leur demandait alors d’attendre la fin mais ici il nous montre qu’il répond déjà partiellement à cette prière en punissant les non-croyants qui s’opposent à Dieu et persécutent son peuple.

A la fin du chapitre 9, nous attendons la dernière trompette qui amènera le 3ème malheur … mais il faudra attendre le chapitre 11 pour qu’elle sonne car un ange apparaît dans le déroulement des événements.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...