Juges 3.1-6 – conquête (6)

Compromis et apathie

Le pays de Canaan était souvent mentionné comme le « pays des Cananéens, des Hittites, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens » (plus ou moins dans cet ordre : Ex 3.17, 13.5, 23.23). Le v.5 est donc un vrai constat d’échec : le pays de Canaan reste finalement occupé par tous ses habitants initiaux. Dieu a choisi de ne pas en chasser les nations (2.3, 21 ; 3.1). Pourquoi cette décision ?

  • Parce que, comme on l’a déjà vu, c’est finalement le choix que le peuple avait déjà fait en s’alliant aux nations étrangères plutôt qu’à Dieu (2.2 et 20)
  • Pour tester la foi des Israélites et voir s’ils se laisseront influencer par la présence des païens et de leurs dieux (2.3, 22 ; 3.4). Malheureusement, le test ne dure pas bien longtemps : les Israélites se compromettent dès le v.6.
  • Pour que les Israélites connaissent et apprennent la guerre (v.2). On peut y voir deux raisons : faire sortir les nouvelles générations de l’apathie qui les a amenées à arrêter la conquête; et apprendre que le chef des armées est l’Éternel et que la guerre se gagne avec lui.

Remarque : Dieu se contredit-il puisque dans la suite de Juges, il va malgré tout chasser les nations ? En fait, il les chassera non dans le cadre de la conquête faite par Israël, mais dans celui d’une défense contre une invasion ou une oppression.

→ Le compromis est-il quelque chose qui me guette ? Ai-je tendance à aller dans le sens de mes camarades ou collègues juste pour me faire accepter d’eux ? Est-ce que je sortirais avec un non-chrétien pour satisfaire mon désir d’être en couple ?

L’apathie est-elle quelque chose qui me guette ? Est-ce que je me contente de ma vie chrétienne actuelle, sans chercher à progresser dans certains domaines ou à sortir de ma zone de confort ? Mon GBU ou mon groupe de jeunes se sont-ils inscrits dans une routine qui les empêche de lancer de nouveaux projets, de s’ouvrir aux non-chrétiens ?

Marie-Aude R

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *