Genèse

Le nom « Genèse » vient de la traduction grecque de l’Ancien Testament, la Septante, et signifie « origine » ou « commencement ». Le livre confirme ce titre de trois manières :

(a) Sur un plan historique, il relate l’histoire de la création, de la civilisation la plus ancienne, du déluge, et les origines du peuple élu de Dieu.

(b) En tant que révélation, la Genèse enseigne les premières vérités au sujet de Dieu et de l’homme. Et, en ce qui concerne le chemin vers le salut, elle nous enseigne tout d’abord comment le péché est entré dans le monde à cause de la chute, puis l’échec de l’homme à se sauver lui-même, avec le point culminant du déluge. Et enfin, le choix de Dieu de mettre une famille à part, au travers de laquelle toutes les familles de la terre seraient bénies. Le plan du salut de Dieu, préfiguré en Genèse 3.15, transparaît de temps en temps de manière de plus en plus claire tout au long du livre.

La Genèse nous explique tout d’abord pourquoi l’homme a besoin du salut puis elle aborde les premières étapes du déroulement du plan merveilleux du salut mis en œuvre par Dieu lui-même.

(c) En tant qu’enseignement pratique, elle nous présente des personnes illustres qui ont une portée profonde et universelle, comme Caïn et Abel, Noé, Abraham, Jacob, Esaü et Joseph, et, de part ses récits inoubliables, nous enseigne des leçons d’une valeur éternelle, montrant Dieu à l’œuvre dans la vie des hommes.

L’auteur

Le Pentateuque, ou les cinq premiers livres de la Bible dont Genèse constitue le point de départ, est attribué à Moïse par la tradition mosaïque ; le Seigneur considère cela comme acquis et en prend la responsabilité (voir par exemple Mc 12.26, Jn 5.46-47). Ce n’est pas le lieu pour débattre des questions soulevées par la critique moderne, mais nous pouvons faire les remarques suivantes :

(a) Attribuer la période de la composition du Pentateuque à des siècles après l’époque de Moïse signifie bien plus qu’un jugement sur son auteur. Cela implique inévitablement la remise en cause de son authenticité historique, et, de plus, cela sous-entendrait la faillibilité d’une bonne partie de la Bible en dehors du Pentateuque, comme cherche à le démontrer la critique moderne.

(b) Il y a une preuve externe importante à l’historicité du Pentateuque, c’est sa représentation des coutumes du Proche-Orient antique. L’archéologie a montré que celles-ci étaient telles qu’elles sont représentées à l’époque de la Genèse, mais qu’elles ont changé à beaucoup d’égards bien avant l’exil.

Plan

Chapitres 1 à 11 Histoire du commencement

À partir du chapitre 12 Les ancêtres du peuple élu. Chaque patriarche est la figure dominante du découpage suivant, avec quelques chevauchements :

Chapitres 12.1 à 25.18 Abraham

Chapitres 25.19 à 26.35 Isaac

Chapitres 27 à 36 Jacob

Chapitres 37 à 50 Joseph

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

2 Responses

  1. Laudine dit :

    Merci pour ces infos ! Une toute petite question : A quelle date est estimée la rédaction de ce livre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *