Éphésiens 2.1-10 – Morts-vivants

Etude réalisé dans le cadre du projet canevas, publication 20 février 2003

Introduction

Donnez des exemples de choses reçues par un don et de choses méritées par des efforts et des actions. Notre étude touche au thème de la « grâce » – des choses reçues par un don.

Paul, un apôtre (messager de Dieu) écrit vers l’été 62 à des chrétiens, entre autres, qui résident dans la ville d’Éphèse. Paul prie que l’on connaisse l’extraordinaire grandeur de la puissance que Dieu met en oeuvre en notre faveur, à nous qui plaçons notre confiance en lui (1.15-20).

Voyons en quoi consiste cette puissance que Dieu a mise en œuvre dans le texte d’Éphésiens 2, plus particulièrement dans les versets 1 à 10. Lisez le texte et prenez un moment pour réfléchir sur les mots que vous ne comprenez pas ou que vous entendez trop souvent, mais dont vous ne connaissez pas le sens !

Nous allons travailler à partir du verset 5 pour comprendre la portée de ces phrases.

Spirituellement mort (vv1-3)

Le verset 5 dit : « nous qui étions morts par nos offenses ». Éphésiens 2.1-3 décrit la vie quotidienne de nous tous.

  1. Quelles sont les caractéristiques de cette « démarche » ou façon de vivre ?
  2. De quelle manière observons-nous ces problèmes dans notre société et dans notre vie personnelle ?
  3. Quelles sont les influences sur notre conduite ?
  4. Quelles sont les conséquences présentes et futures de ce mode de vie ?
  5. En utilisant vos propres mots, décrivez de quelle manière l’homme est mort (versets 1, 5). Est-ce que cette description s’applique à tous les hommes, toutes religions confondues ?

La vie de la résurrection (vv 4-7)

Sachant que nous étions spirituellement morts, le verset 5 dit que Dieu « nous a rendus à la vie avec Christ ». (Alors là, Dieu a mis en oeuvre sa puissance, comparable à la résurrection de Jésus cf.1.20-21)

  1. Qui a organisé et déployé les moyens pour nous faire revivre ?
  2. De quelle manière a-t-il agi ?
  3. À présent quel est le statut ou la position de ceux qui s’attachent à Jésus-Christ ressuscité ?
  4. Quel est le sens de cette union “en Christ” selon vous ? (1.13-14)
  5. En utilisant vos propres mots, décrivez de quelle manière Dieu nous fait revivre (versets 5,6). Comment comprenez-vous cette phrase : « Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés » (1 Corinthiens 15.17) ?

Grâce à Dieu ! (vv 8-10)

La nouvelle vie avec Dieu est GRATUITE. Il n’y a rien à payer, rien à faire, aucun mérite qui peut l’assurer, contrairement aux religions ou aux philosophies humaines. Lire la partie du verset 5 qui dit « c’est par grâce que vous êtes sauvés ».

  1. Quelle est notre part pour gagner ce salut ? Qu’est-ce qui ne me sauve pas ?
  2. Quelle est la réponse juste à ce don gratuit de Dieu ?
  3. Qui pourrais-je remercier pour mon salut ? Puis-je me vanter de ma foi ?
  4. Apprenons la différence entre « faire » et « déjà fait ». Les religions et les philosophies de vie parlent toujours de ce qu’il faut « faire ». Vous n’êtes ja-mais sûrs de faire suffisamment. Mais l’offre de Jésus-Christ est le salut par ce qu’il a « déjà fait ». Nous étions morts par nos offenses et Jésus nous rend la vie par sa mort et sa résurrection. Comment cela modifie-t-il ma compréhension de ceux qui reçoivent le salut ?
  5. En utilisant vos propres mots, expliquez l’idée de « grâce » (versets 5,8).

Application

De quelle manière Dieu vous a-t-il déjà montré l’extraordinaire richesse de sa grâce (verset 7) ?

Y a-t-il une attitude que je devrais changer, ou quelque chose que je devrais mettre en pratique ?

Mémorisez le verset clé Éphésiens 2.5 pendant cette semaine.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *