2 Co 8.1-15 : Est-ce un privilège de donner ?

Contexte

L’Église de Jérusalem connait une famine. Paul appelle tous les chrétiens de Corinthe à être généreux pour leurs frères chrétiens à Jérusalem par solidarité chrétienne mais aussi parce que sans cette Église-mère ils n’auraient jamais connu l’Évangile. Cette exhortation continuera jusqu’au chapitre 10.

– Paul est le fondateur de l’église de Corinthe. Cette ville est assez cosmopolite et dans l’église il y a beaucoup de chrétiens de condition modeste. Les arrière-plans culturels des chrétiens d’origine juive ou païenne amènent des tensions dans l’église.

– Tite est le compagnon de Paul et celui qui va collecter l’argent. Il est désigné comme une personne fidèle, intègre, choisie par l’église par suffrage. Paul prend soin de choisir des personnes fiables pour faire le bien aux yeux de Dieu, mais aussi à ceux des hommes.


1-6 : l’exemple des Macédoniens

Que sait-on des Macédoniens ?

  • éprouvés par leurs détresses, tribulations

  • joie débordante

  • profonde pauvreté

  • cela a conduit à faire abonder la richesse de leur générosité (libéralité)

    • selon leur possibilité et même au-delà

    • de leur plein gré

    • ont énormément insisté pour avoir la grâce de donner de l’argent

    • ils se sont d’abord donnés eux-mêmes au Seigneur et à nous par la volonté de Dieu

Vocabulaire : qui sont les saints au V4 ? D’autres chrétiens, des personnes consacrées à Dieu.

Qu’est que ce qui les a poussés à être généreux ? Quelle est leur motivation ? D’où découle leur don ? Joie débordante, donner au Seigneur, de leur foi, participer à la gloire de Dieu

Est-ce que les Macédoniens sont des super-héros en donnant autant ? Oui, non, pourquoi ? Non car c’est par la volonté de Dieu. C’est normal.


7-12 : L’interpellation

Que signifie le mot grâce ? (v1, 4, 6, 7, 9). Différentes significations

Comment Paul stimule et encourage les Corinthiens à donner ?

  • 7-8 : En disant qu’ils ont tout et même qu’ils excellent et leur propose d’exceller dans la générosité et dans la sincérité de leur amour en leur demandant : quelle est la limite de votre amour ?
  • 9 : En comparant leur amour avec celui du Seigneur Jésus-Christ
  • 10-12 : Continuer ce qu’ils ont commencé en action, dans le geste et pas juste dans la pensée

Comment Jésus s’est fait pauvre et comment a-t-il pu les enrichir ? Est-ce que Jésus parle des mêmes richesses partout dans le texte ? Jésus a renoncé à ses richesses célestes, d’être auprès du Père pour venir sur la terre, mourir pour ceux qui veulent le suivre et ressusciter, monter auprès du Père et redevenir riche, enrichir les personnes qui le suivent. Ce qui a de la valeur n’est plus l’argent mais ce qui est en Dieu. Jésus a fait don de sa vie


12-15 : Remarque général sur le don

Quelle est la limite du montant du don dans tout le texte ?

  • Ne pas s’exposer à la détresse, donc devoir dépendre des autres (13)
  • Superflu, ce que vous avez en trop, abondance (14)

Au v13, Paul leur dit de ne pas dépendre des autres mais au v14 il leur dit qu’un jour ça pourrait leur servir à leur tour. Est-ce que Paul les pousse à investir, faire un placement sur les autres pour pouvoir en retirer des bénéfices plus tard ? Non. Paul parle de compensation, d’égalité et de solidarité

Quel est le but du don ? Mettre en place le principe d’égalité sans attendre quelque chose en retour de ces personnes.


Applications

  • Qu’est-ce qui est superflu, primordial pour vous ?

  • Donnez-vous avec empressement pour ce qui vous paraît primordial ? Pourquoi ?

  • Comment faire pour que nos bons sentiments deviennent réalité ?

  • Seriez-vous capables de demander de l’argent comme Paul le fait ? Pourquoi ?

Pour aller plus loin : lire le chapitre 9.

Idée principale : Donner est un privilège, une joie de pouvoir participer au service de Dieu et une démonstration de l’engagement.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *