Romains 6.1-14

Etude réalisée en février 2005 dans la série de canevas sur l’épitre aux Romains.

Note pour l’animateur : Il est recommandé à l’animateur de lire l’introduction à l’épître de Paul aux Romains ici.

Notes pour animateurs

Ce chapitre pose de nombreuses difficultés :

  • Les idées que l’apôtre Paul avance dans cette section sont abstraites et complexes. Son argumentation est subtile et serrée. Elle est à prendre dans son ensemble car chacun de ses énoncés pris de façon isolée pourrait nous conduire facilement dans l’erreur.
  • Les liens entre les différentes idées sont importants à cerner : par exemple, la mort, le péché et la loi sont étroitement liés. La vie, la résurrection et la grâce le sont également.
  • Le rôle que joue le temps est important. Paul établit un parallèle entre des actions différentes et qui n’ont pas eu lieu au même temps. La mort de Christ, par exemple, était une mort bien physique qui a eu lieu à un moment précis dans l’histoire. La mort au péché est un événement dans la vie de chaque chrétien. Il est de l’ordre spirituel. De la même manière, Paul parle de la résurrection de Jésus, en faisant le parallèle avec notre vie présente et future 6.8. Ainsi le langage de L’apôtre Paul est flexible. Il se sert des mots comme «la mort» et «la vie», non pas de manière univoque. Il varie le sens qu’il donne à ces mots.

À DÉBATTRE :

Martin Luther a écrit que le chrétien est «… à la fois juste et pécheur». Mais est-ce normal selon vous que le chrétien continue de pécher une fois qu’il a connu le pardon de ses péchés par le sacrifice de Jésus ?

INTRODUCTION

Soyons réalistes !

De façon générale, ceux qui ne connaissent pas Jésus-Christ ont tendance à minimiser le péché, voire n’y croire pas du tout. En revanche, le chrétien qui réfléchit sait très bien qu’au fond, il est rebelle. Le péché est plus fort que nous. Que faire donc ? Comment le vaincre ?
L’apôtre Paul trouve inacceptable l’idée que le chrétien continue dans cette rébellion contre Dieu. (Romains 6.1-2) Par cette étude nous découvrirons sur quoi il base ses arguments pour inciter le chrétien à ne pas continuer dans le péché. Attention ! Paul ne nous donne pas une leçon de morale car la moralité est impuissante face à l’emprise du péché sur nos vies. Il nous faut un antidote beaucoup plus fort ! Paul nous invite à méditer sur les implications de la mort de Jésus pour la vie de tous les jours. Pour ceux et celles qui aiment passer directement à la mise en pratique, méditer sur la mort de Christ peut vous sembler théorique à l’extrême. Mais attention, ce texte a la capacité de bouleverser votre vie entière !

LECTURE DU TEXTE

    1. Une réflexion (6.1-10)
        1. Manifestement, la question que pose l’apôtre Paul au 6.1 est absurde. Pourquoi ?
        1. Comment qualifie-t-il ces lecteurs au verset 2 ? Que veut-il dire par cela ?
        1. Au verset 3, Paul fait un parallèle entre le baptême du croyant et la mort de Jésus-Christ sur la croix. Aux versets 4 et 6, il exploite d’avantage ce parallèle. Explorons ses contours par le tableau suivant en répondant aux questions.
          Verset CHRIST NOUS LES CROYANTS
          4 Enseveli dans la mort Ensevelis où et comment ?
          5 Mort Conformes avec lui, mais comment ?
          5 Ressuscité Conformes avec lui, mais comment ?
          6 Crucifié Notre vieille nature est … ?
          Le corps de péché en nous est … ?
          Nous ne sommes plus esclaves par rapport au … ?
        1. Le terme ” afin que… ” figure aux versets 4 et 6. Cela implique que la mort au péché du croyant se fait en vue de quelque chose.
          • Qu’est-ce que c’est ?
          • Que veut dire, ” ne plus être esclave du péché ” au verset 6 ?
        1. ” Celui qui n’est pas en Christ, ne peut que pécher tandis que pour le chrétien, pécher n’est pas une fatalité. Le chrétien pèche toujours mais contrairement au non-croyant, il a le choix de ne pas le faire. Le péché n’est pas plus fort que le croyant. ” Comment réagissez-vous par rapport à ces idées ?
      1. Paul parle de la nouvelle vie en Christ comme étant une réalité maintenant pour le croyant.
        • Pourquoi, selon vous, évoque-t-il également la vie future avec Jésus-Christ ? (versets 5 et 8)
        • En quoi cet enseignement est-il source d’espérance pour le chrétien aujourd’hui ?

 

  1. Passer à l’action (6.11-14)
      1. La première étape est d’adopter la bonne attitude. (Verset 11). Trouvez chacun un exemple qui traduira une telle attitude pendant la semaine prochaine.
    1. Versets 12 et 13 parlent de la lutte quotidienne du croyant.
      • Comment pouvons-nous être un encouragement les uns pour les autres ? Soyez concrets.
      • Comment ces versets vous aideront-ils à apporter une réponse à celui qui dit que ” mort au péché ” voudrait dire que le chrétien est sans péché maintenant.
Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *