Romains 3.9-20

Etude réalisée en janvier 2005 dans la série de canevas sur l’épitre aux Romains.

Note pour l’animateur : Il est recommandé à l’animateur de lire l’introduction à l’épître de Paul aux Romains ici.

INTRODUCTION :

D’après le premier article de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ».
De quelle façon les hommes se considèrent-ils libres et égaux ?
Selon la Bible, de quelle manière cet article dit vrai d’une part, mais se trompe d’autre part ?
Et enfin, à votre avis : sommes-nous vraiment « égaux » et « libres » ?

UN PETIT RÉSUMÉ :

« Sommes-nous plus excellents ? » (3.9). C’est en parlant des Juifs qui croient cela, que Paul pose cette question à laquelle il réplique en rappelant qu’il a déjà démontré (chapitres 1 et 2) qu’aussi bien les Juifs que les païens sont pécheurs devant Dieu. Puis, c’est sur l’état de l’homme aux yeux de Dieu qu’il tire ses conclusions avant d’annoncer la Bonne Nouvelle.

Nous sommes tous égaux mais pas libres !

Paul cite plusieurs textes de l’Ancien Testament (Ecclésiaste 7.20 ; Psaume 14.1-3 ; Psaume 5.9 ; Psaume 140.4 ; Psaume 10.7 ; Ésaïe 59.7-8) dont il en tire ses conclusions aux versets 19 et 20.

    1. Pourquoi Paul s’appuie-t-il sur les Écritures pour prouver la véracité de son point de vue ? (voir aussi 2.14-21).

 

    1. D’après tous ces versets : 2.1 ; 2.17-23 ; 3.1 ; 3.3 ; 3.5, 3.7,8, pourquoi tout homme devrait-il se taire (3.19) ?

 

    1. Comment les textes de la loi démontrent-ils l’universalité du péché ?
      Et donc, de quelle façon sommes-nous tous « égaux » ?

 

  1. Paul dit que nous ne sommes pas « libres », mais esclaves du péché (3.9).
    Quelles sont les parties du corps de l’homme infectées par le péché selon les textes de l’Ancien Testament ?
    De quelle façon « le péché » est-il défini selon ces textes ?

APPLICATION :

    • Est-ce que l’homme est bon ? Mauvais ? Un peu des deux ?

 

    • Sommes-nous tous égaux au niveau de notre conduite morale ?

 

    • Avons-nous tous la même incapacité à faire le bien ? La même capacité à faire le mal ?

 

    • Que répondre à un ami qui déclare être « libre » de faire ce qu’il veut ?

 

    • Quels sont les arguments que l’on peut opposer à la croyance qui affirme que l’homme peut vraiment changer lui-même la société ou le monde ?

 

    • Comment Paul voit-il les tentatives humaines pour échapper au châtiment divin ?

 

    • Comment un homme peut-il prendre conscience de sa culpabilité devant Dieu ?

 

    • Qu’est-ce qui l’empêche de se remettre en question selon vous ?

 

CONCLUSION :

Au début, nous avons évoqué le premier article de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Selon la Bible, l’Ancien et le Nouveau Testament, nous avons compris une autre manière de voir l’état de l’homme. Chacun est invité maintenant à rédiger un article précisant, selon lui, les droits de l’homme devant Dieu.

Même si tous les hommes, Juifs et Grecs (non-Juifs), sont « égaux » et « esclaves » du péché, Dieu pourtant a une Bonne Nouvelle pour tous : « L’Évangile est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec » (Romains 1.16).

Donc n’oubliez pas de revenir pour découvrir la suite !

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *