1 Pierre 2.1-17 : Résidents temporaires

Dans le premier chapitre, après une courte salutation, Pierre loue Dieu pour sa grâce et son salut. Il rappelle aux Chrétiens persécutés la récompense qui les attend au Paradis, que rien sur terre ne peut détruire. Il leur dit que les persécutions vont même fortifier leur foi et les conformer plus à l’image du Christ. A partir du verset 13, il leur exhorte d’être saints comme Dieu est saint.

1 Rejetez donc toutes les formes de méchanceté et de ruse, l’hypocrisie, la jalousie, et toute médisance. 2 Comme des enfants nouveau-nés, désirez ardemment le lait pur de la Parole, afin qu’il vous fasse grandir en vue du salut, 3 puisque, comme dit l’Ecriture, vous avez goûté combien le Seigneur est bon.

4 Il est la pierre vivante que les hommes ont rejetée mais que Dieu a choisie et à laquelle il attache une grande valeur. Approchez-vous donc de lui, 5 et puisque vous êtes vous aussi des pierres vivantes, édifiez-vous pour former un temple spirituel et pour constituer un groupe de prêtres consacrés à Dieu, chargés de lui offrir des sacrifices spirituels qu’il pourra accepter favorablement par Jésus-Christ. 6 Voici, en effet, ce qu’on trouve dans l’Ecriture à ce sujet : J’ai choisi une pierre de grande valeur et je la pose en Sion à l’angle de l’édifice. Celui qui met sa confiance en elle ne connaîtra jamais le déshonneur. 7 Pour vous donc qui croyez : l’honneur ! Mais pour ceux qui ne croient pas : La pierre rejetée par les constructeurs est devenue la pierre principale, à l’angle de l’édifice, 8 une pierre qui fait tomber, un rocher qui fait trébucher. Parce qu’ils refusent de croire à la Parole, il leur arrive ce qui était prévu pour eux : ils tombent à cause de cette pierre. 9 Mais vous, vous êtes une race élue, une communauté de rois-prêtres, une nation sainte, un peuple que Dieu a libéré pour que vous célébriez bien haut les oeuvres merveilleuses de celui qui vous a appelés à passer des ténèbres à son admirable lumière. 10 Car vous qui autrefois n’étiez pas son peuple, vous êtes maintenant le peuple de Dieu. Vous qui n’étiez pas au bénéfice de la grâce de Dieu, vous êtes à présent l’objet de sa grâce.

11 Mes chers amis, vous êtes dans ce monde comme des résidents temporaires, des hôtes de passage ; c’est pourquoi je vous le demande : ne cédez pas aux désirs de l’homme livré à lui-même : ils font la guerre à l’âme. 12 Ayez une bonne conduite au milieu des païens. Ainsi, dans les domaines mêmes où ils vous calomnient en vous accusant de faire le mal, ils verront vos bonnes actions et loueront Dieu le jour où il interviendra dans leur vie.

13 Pour l’amour du Seigneur, soumettez-vous à vos semblables, qui sont des créatures de Dieu : au roi qui détient le pouvoir suprême, 14 comme à ses gouverneurs chargés de punir les malfaiteurs et d’approuver les gens honnêtes. 15 Car voici ce que Dieu veut : c’est qu’en pratiquant le bien, vous réduisiez au silence toutes les calomnies portées contre vous par les insensés, les ignorants.16 Vous agirez ainsi en hommes libres, sans faire pour autant de votre liberté un voile pour couvrir une mauvaise conduite, car vous êtes des serviteurs de Dieu. 17 Témoignez à tout homme le respect auquel il a droit, aimez vos frères en la foi, «révérez Dieu, respectez le roi » !

Questions générales

– Relever les principaux thèmes du passage (et noter à quels versets ils se réfèrent) : peuvent-ils vous aider à établir une structure du texte ?


Note aux animateurs :

On peut proposer la structure suivante :

v.1-3 : sanctification/ croissance

v.4-5 : l’identité des chrétiens en relation avec Jésus

v.6-8 : Jésus, la pierre vivante, et les conséquences d’un positionnement pour ou contre

v.9-11a : l’identité des chrétiens en relation avec Dieu

v.11b-17 : sanctification et relations avec les non-croyants.


– Quelle semble être la relation entre Pierre et ses lecteurs (comment s’adresse-t-il à eux ?)

– Qui sont les différentes personnes (ou catégories de personnes) que l’on trouve dans le texte ?

Jésus

Pierre, citant Esaïe 8.14 et 28.16, utilise l’image de la pierre d’angle pour parler de Jésus :

– lisez Esaïe 28.14 à 21 (voir contexte ci-dessous) Pourquoi Dieu demande-t-il au roi de se fier à cette pierre d’angle ? Qu’est-ce cela signifiait, 7 ou 8 siècles avant Jésus ?

– Pourquoi Pierre associe-t-il la pierre d’angle d’Esaïe à Jésus ?

– Pourquoi le placer au cœur du passage (voir structure) ?


Note aux animateurs :

Esaïe 28 : vous pouvez lire du v.14 à 21 sans rentrer dans les détails.

Esaïe s’adresse au roi de Juda, qui est tenté de faire alliance avec l’Egypte pour assurer sa sécurité face une Assyrie menaçante. L’Egypte serait en effet un allié de poids pour les aider à faire face à l’Assyrie.

Esaïe met en garde contre cette alliance avec l’Egypte (la mort dont il est question au v.15 peut faire référence à l’Egypte dont le culte fait une large place à la mort).


Les non-chrétiens

– Qu’est-ce qui les caractérise ?

– Quel sort les attend, et pourquoi ? (v.8)

Les chrétiens

– Notez tout ce qui caractérise les chrétiens, du v.4 au v.11 : d’où ils viennent, ce qui fait d’eux des chrétiens, ce qu’ils sont.

– v.1 à 3 et 11 à 17 : qu’est-il attendu d’eux ? Relevez tous les impératifs.

– Pourquoi le passage commence-t-il par la sanctification (déjà amorcée au chapitre 1 avec l’idée de se conformer à un Dieu saint), et se finit aussi sur ce thème (que Pierre continuera à développer) ?

– Comment le fait d’être fondé sur Jésus (v.6) implique-t-il le fait qu’on soit « résident temporaire » (v.11) ?

Relation entre chrétiens et non-chrétiens :

– Notez tous les contrastes entre les 2 groupes. Pourquoi est-ce que Pierre les marque tellement ?

– v12 : « ayez une bonne conduite au milieu des païens » :

* quels sont les exemples concrets cités par Pierre (v.13-14, 17)?

* pourquoi avoir une telle attitude (v.12 ; 13 ; 15 ; 16)? Pourquoi ne pas tout simplement se séparer d’eux, puisque nous sommes si « à part » (v.9 ?)

Applications

– Comment le fait que Jésus est la pierre d’angle se manifeste-il dans vos vies ? Où serions-nous tenté(e) d’aller chercher secours dans les crises de nos vies, même en étant chrétien ?

– Comment le fait d’être « résident temporaire », « étranger sur la terre » peut-il vous aider dans votre travail de sanctification ?

– Comme les destinataires de Pierre, nous vivons au milieu des « païens » :

* quelles sont nos réactions ou notre attitude quotidiennes ?

* est-ce que ce texte nous invite à changer quelque chose par rapport à notre attitude envers eux ? Ou nous conforte dans notre attitude, au travail, à la fac, dans notre famille ?

* est-ce que cela évoque des sujets de prière ? N’hésitez pas à partager, et à prier.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *