Matthieu 18.15-20 SAVOIR DEMANDER PARDON

Matthieu 18.15 Si ton frère a péché contre toi, va et reprends-le seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. 16 Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute affaire se règle sur la parole de deux ou trois témoins. 17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Eglise ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un non-Juif et un collecteur des taxes. 18 Amen, je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

19 Amen, je vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera donné par mon Père qui est dans les cieux. 20 Car là où deux ou trois sont rassemblés pour mon nom, je suis au milieu d’eux.

 

Conciliation en 3 étapes (15-17)

Quelle est l’étape normale, occasionnelle, extraordinaire ? Le but de ces paliers est bien sûr de désamorcer le plus tôt possible un désaccord car Dieu nous appelle à vivre dans une paix authentique avec nos frères et soeurs. 2 choses intéressantes à noter : c’est à l’offensé de parler (et non à l’offenseur de comprendre par lui-même qu’il a blessé) et le processus a une fin claire et nette.

Une sacrée sanction ! (17)

Quand on arrive au bout du processus, c’est qu’il y a une volonté manifeste de ne pas reconnaître ses torts ! Il faut donc prendre des mesures contre l’orgueilleux et l’exclure de l’Église est un message clair qui lui montrera la gravité de son état et le poussera peut-être à la repentance.

Un gros enjeu (18)

Comment Jésus peut-il affirmer qu’une décision effectuée par des hommes faillibles puisse avoir des conséquences célestes aussi graves (et éternelles) ? On peut dire que 1) c’est peut-être pour mettre une certaine pression à ceux qui pourraient être tentés de prendre un telle décision un peu rapidement mais surtout 2) c’est pour montrer que l’orgueil est LE Péché par excellence qui exclut toute remise en question personnelle et donc toute action de l’Esprit. Finalement, une non repentance avec des hommes démontre que cela n’a sûrement jamais été le cas avec Dieu non plus (parallèle avec la parabole du v.23).

La prière comme bouée (v.19-20)

On a souvent sorti ces versets de leur contexte : il y a de grandes chances pour que les personnes qui prient soient justement celles qui ont des reproches à se faire. Leur sujet de prière ? Que leur Sauveur les aide à se comprendre et à se pardonner !

APPLICATIONS

  • Si ces 6 versets étaient systématiquement mis en pratique, beaucoup de temps, de salive et de souffrance seraient économisés. Apprenez-les, rappelez-les, appliquez-les !
  • Comment réagissez-vous quand un frère ou soeur a péché contre vous ? Médisance, violence, amertume silencieuse, rancune qui s’accumule ? Parler à votre offenseur de ce que vous avez ressenti est la meilleure solution !

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *