Matthieu 18.1-5 : Quand Jésus casse l’ambiance

Matthieu 18.1 À ce moment même, les disciples vinrent demander à Jésus : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ? 2 Il appela un enfant, le plaça au milieu d’eux 3 et dit : Amen, je vous le dis, si vous ne faites pas demi-tour pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez jamais dans le royaume des cieux. 4 C’est pourquoi quiconque se rendra humble comme cet enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. 5 Et quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci m’accueille moi-même.

 

Remise de prix chez les disciples

Mais qui est le plus spirituel ? Faut-il regarder chez Pierre, Jacques, Jean, les 3 chouchous du Seigneur ? Faut-il chercher quelqu’un d’autre ? Celui qui aura le prix, sera-t-il mis au même niveau qu’Abraham, Moïse ou David ? Le suspens (du niveau d’une cours de récré) est insoutenable !

The winner is… le petit enfant !

Un enfant, c’est limité à cause de la taille, de la fragilité et du manque d’expérience. Un enfant sait qu’il est limité, c’est pour cela qu’il n’a aucun mal à demander de l’aide à ses parents, à se sentir totalement dépendant d’eux. Tout bon disciple doit avoir ce genre de relation avec Dieu. Déclaration étonnante dans une société où la position des petits est tout sauf enviable.

Trouvez le bon mot (trop dur)

Nom masculin en 5 lettres. Désigne une attitude qui pousse à l’orgueil, aux rêves de gloire, au Salut par les bonnes oeuvres et, enfin, à se passer de Dieu. Le P ? Se comporter comme un enfant, c’est faire l’exact contraire d’Adam et Ève qui ont voulu se faire dieux, arracher leur indépendance… et ont fini par devenir malheureux puis mourir.

Il sait de quoi il parle !

N’oublions pas que Celui qui prononce cet enseignement a accepté de passer par la case « petite enfance » alors même qu’Il est Dieu depuis toujours. La dépendance au plan de son Père céleste, il connait. Il a même daigné dépendre de ses créatures et être tué par elles ! Mais, alors même qu’il était écrasé sous le poids de nos fautes, « Dieu l’a souverainement élevé et lui a accordé le nom qui est au-dessus de tout nom, pour qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse » (Philippiens 2.9-10). Il s’est fait petit, maintenant il est très grand, le plus grand.

 

APPLICATIONS

  • « Soumettez-vous donc à Dieu ; opposez-vous au diable, et il vous fuira. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Purifiez vos mains, pécheurs, et nettoyez votre coeur, âmes partagées ! Reconnaissez votre misère, menez deuil, pleurez ! Que votre rire se change en deuil et votre joie en tristesse ! Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. » (Jacques 4.7-10)
  • Es-tu régulièrement inscrit(e) sur la liste de la garderie ou du ménage des locaux de l’Eglise ? As-tu déjà pensé à être moniteur (trice) d’école du dimanche ?

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *