Luc 5.1-11

      • Imaginez avoir vraiment besoin de 1.000 euros. Vous rencontrez un inconnu qui vous dit d’aller creuser derrière le gros arbre du jardin, et là, vous trouvez 10.000 euros. Quelle serait votre réaction par rapport à lui ?
        • De quoi Jésus parle-t-il à la foule ? (v.1)
        • Imaginer la scène : pourquoi Jésus monte-t-il dans une barque (v.3) ?
        • Que pensez-vous de la transition du v.4 ? Quel rapport entre le discours précédent de Jésus et ce qu’il dit à Simon ?
      Le fait que Jésus se tourne vers Pierre pour lui demander d’aller pêcher fait contraste avec son enseignement juste terminé (et dont on peut imaginer la teneur, cf le sermon sur la montagne).
        • Quel est le sentiment de Simon avant que Jésus ne lui parle ? (v.5)
        • Vient alors le miracle. Mais quel intérêt d’avoir autant de poissons (v.6-7) ? Pourquoi Jésus n’a-t-il pas simplement permis une “bonne” pêche ?
      Le texte insiste pour montrer que cette pêche est miraculeuse non seulement par son existence (il n’y avait pas eu de pêche auparavant), mais plus encore par son caractère énorme, délirant, excessif.
      • Comment Simon réagit-il ? Pourquoi ? Comprenez-vous cette réaction ? En particulier, pourquoi établit-il un rapport entre le miracle et son péché (v.8) ?
        • Quelles sont les différences entre un discours et un miracle ? Comment considéreriez-vous quelqu’un qui ferait un miracle ?
        • Pourquoi Jésus a-t-il fait ce miracle et ne s’est-il pas contenté de son discours ? Qu’est-ce que ça montre de lui ?
      Un miracle révèle une puissance, une autorité sur la création. Par extrapolation, surtout dans une culture juive, il met en évidence un lien avec Dieu (ou au moins une autorité spirituelle).
        • Qu’est-ce que ça change pour Simon, par rapport à la prédication qui a précédé ? Pourquoi ce miracle est-il essentiel, même par rapport à l’enseignement de Jésus ?
      On peut légitimement penser que Simon, a priori peu instruit, et de plus enferré dans ses soucis et ses échecs, n’a porté qu’une oreille distraite aux paroles de Jésus. En tout cas, malgré le respect qu’il lui montre (v.5), il ne semble pas bouleversé par ses propos.
        • Quelles sont les conséquences pour Simon et les autres pêcheurs ? Comment voient-ils Jésus juste après le miracle ? Comment se voient-ils à ce même instant ? (v.8-9)
      Ce miracle touche Simon et les autres pêcheurs. On ne comprend pas parfaitement comment ou pourquoi (question de culture ?), mais ils reconnaissent à Jésus une certaine perfection dont ils se sentent indignes. Ou même, dont ils ont peur, tant elle leur est étrangère (peur d’un jugement, sans doute).
        • Pour quelle(s) raison(s) abandonnent-ils tout pour suivre Jésus ? Qui est-il pour eux ?
      Ils le voient manifestement comme un envoyé de Dieu.
        • Qu’est-ce que le miracle montre principalement de Jésus ?
      Sa puissance, et en conséquence pour ces vis-à-vis le lien probable qui existe entre lui et Dieu. Jésus est plus qu’un “beau parleur”.
        • Au regard du contexte que lui expose Simon (v.5), pourquoi Jésus fait-il ce miracle en particulier ? Quel trait de caractère est ainsi mis en évidence ?
      Il répond à une situation qu’il connaît (omniscience). Il s’attache à combler leurs besoins (au-delà du raisonnable) et à leur révéler d’une façon qui les touche qui il est. Il se montre attentif à eux.
      • Dans le v.10, comment réagit-il aux paroles de Simon ? Qu’est-ce que cela révèle ?
      • Comment percevez-vous Jésus après l’étude de ce texte ? Comment le décririez-vous ?
      • Que pensez-vous de l’engagement des disciples à la suite de Jésus ?

Question préliminaire :

[ Lecture du texte ]

Parcours du texte

On comprend mal de prime abord la peur (et même “l’épouvante”) qui s’empare de ces hommes. On aurait pu attendre de la reconnaissance, par exemple. L’association que fait Simon avec son péché est surprenante et montre une portée à l’événement a priori insoupçonnable.

BILAN :

Jésus n’apparaît pas seulement comme un enseignant, un philosophe. Il effectue un miracle apparemment sans raison (sans demande), excessif (va bien au-delà du normal ou du nécessaire, littéralement extraordinaire), et dont la portée semble bien plus profonde que de simplement procurer à ces hommes de quoi manger ou gagner leur vie.

La portée du miracle

BILAN :

Par ce miracle plus que par n’importe quel discours, Jésus touche ces hommes et leur fait comprendre qui il est. Ils prennent par contraste conscience de leur misère, et sont même effrayés (sans doute la perspective cachée d’un jugement).

La personne de Jésus

Il le rassure et lui destine un rôle (un peu mystérieux). Il ne tient pas rigueur des imperfections de cet homme, mais il l’aime.

BILAN :

Jésus montre sa puissance et son lien avec le Créateur. Il est attentif à ces hommes, ils semblent avoir de l’importance à ses yeux. Il veut les toucher pour qu’ils le suivent.

Conclusion :

Jésus, l’envoyé de Dieu pour tous les hommes, affirme dans la Bible qu’il est aujourd’hui encore vivant. Jésus ne consiste pas en une simple théorie, un discours sage, mais son action est puissante et efficace. Il est attentif à nous, il nous aime, nous avons de la valeur à ses yeux. Ce miracle qu’il a fait pour Simon et les pêcheurs, il peut le faire à nouveau dans la vie de toute personne qui le lui demande. Il est prêt à se révéler à tous les hommes qui réalisent leur imperfection et leur besoin de Dieu, et les appelle à le suivre.
Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *