Recherche reine de remplacement : ESTHER 2.1-11

Depuis 586, date de la destruction de Jérusalem par Nabuchodonosor, des milliers de juifs sont disséminés dans tout l’empire. Dans la première partie du 5ème siècle avant notre ère, certains ont pu rentrer à Jérusalem qui s’est reconstruite, d’autres sont restés là où leur famille s’était installée il y a un siècle. Observons le destin extraordinaire d’une d’elles, habitant la capitale perse.

Après cela, la fureur du roi Xerxès s’apaisa. Il se souvint de Vashti, de ce qu’elle avait fait et de la décision qui avait été prise à son sujet. 2 Les serviteurs personnels du roi lui dirent : Qu’on recherche pour toi, ô roi, des jeunes filles, vierges et belles. 3 Nomme donc des inspecteurs dans toutes les provinces de ton royaume pour qu’ils rassemblent toutes les jeunes filles vierges et belles dans le harem de Suse la citadelle, sous l’autorité de Hégué, eunuque du roi et gardien des femmes, et qu’on leur donne des cosmétiques. 4 La jeune fille qui te plaira deviendra reine à la place de Vashti. Cette proposition plut au roi, et ainsi fut fait.

5 Il y avait à Suse la citadelle un Juif nommé Mardochée, fils de Yaïr, fils de Shiméi, fils de Qish, Benjaminite. 6 Il avait été exilé de Jérusalem parmi ceux qui avaient été exilés avec Jékonia, roi de Juda, par Nabuchodonosor, roi de Babylone. 7 C’était le tuteur de Hadassa (c’est-à-dire Esther), la fille de son oncle. Elle n’avait plus, en effet, ni père, ni mère ; or cette jeune fille était d’une très grande beauté. A la mort de son père et de sa mère, Mardochée l’avait adoptée.

8 Lorsqu’on eut publié l’ordre et l’édit du roi, de nombreuses jeunes filles furent rassemblées à Suse la citadelle, sous l’autorité de Hégaï. On emmena ainsi Esther dans la maison du roi, sous l’autorité de Hégaï, gardien des femmes. 9 La jeune fille lui plut, elle eut sa faveur. Il s’empressa de lui donner ce qu’il lui fallait pour sa toilette et pour sa nourriture, ainsi que sept servantes choisies dans la maison du roi, et il la fit passer avec ses servantes à la meilleure place du harem. 10 Esther ne fit pas connaître son peuple et ses origines, car Mardochée lui avait interdit de les faire connaître. 11 Chaque jour, Mardochée arpentait les abords du harem pour savoir comment allait Esther et comment on la traitait.

Casting royal

Après la destitution de sa précédente femme, le roi cherche une prétendante digne de lui. Chaque serviteur se démène donc pour chercher les plus belles filles de l’empire et les préparer pour passer le concours de « la nouvelle reine ».

Une candidate prometteuse

Parmi les sélectionnées, une juive qui s’appelle Esther à des chances de l’emporter. En plus, le gardien du harem la trouve très bien et lui fait un traitement de faveur.

Qui est-elle ?

Elle est belle, elle est sûrement aimable, elle forme un duo Mardochée et, surtout, elle suit les règles : celles des usages du palais et celle de Mardochée. Elle est finalement assez passive, elle ne discute pas, laissant sa belle apparence et son obéissance opérer. En même temps, quelle marge de manœuvre a une femme à cette époque ? Aucune. C’est une éternelle mineure, toujours sous la responsabilité d’un homme (son père ou son mari). On voit d’ailleurs que son père adoptif continue de veiller sur elle car, on le sait après, il occupe un poste au palais royal.

APPLICATIONS

  • Esther n’a pas la possibilité de faire beaucoup de choix. Et toi, quelles sont les choses de ta vie que tu as choisies, que tu « subis » ?

  • Dieu à mis sur le chemin d’Esther un protecteur qui lui a donné un sérieux coup de pouce. Vous est-il arrivé de rencontrer ce genre de personnes ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *