Trouver la solution adaptée : Esther 8.3-17

 

3 Esther parla encore au roi, en tombant à ses pieds et en pleurant ; elle le supplia de déjouer le projet malveillant de Haman, l’Agaguite, le plan qu’il avait conçu contre les Juifs. 4 Le roi tendit le sceptre d’or à Esther. Alors Esther se releva et se présenta devant le roi. 5 Si cela te semble bon, dit-elle, et si j’ai trouvé grâce à tes yeux, si la chose te convient, ô roi, et si je te plais, qu’on écrive pour révoquer les lettres conçues par Haman, fils de Hammedata, l’Agaguite, et rédigées dans le dessein de faire disparaître les Juifs dans toutes les provinces du roi. 6 Comment pourrais-je donc supporter de voir le malheur atteindre mon peuple ? Comment pourrais-je supporter de voir les miens disparaître ?

7 Le roi Xerxès dit à la reine Esther et au Juif Mardochée : J’ai donné à Esther la maison de Haman ; lui, on l’a pendu à la potence pour avoir porté la main sur les Juifs. 8 Vous, au nom du roi, écrivez comme bon vous semble au sujet des Juifs, et scellez-le avec le cachet du roi. Car un écrit fait au nom du roi et scellé avec le cachet du roi, on ne peut l’annuler. 9 On convoqua les scribes du roi ce même jour, qui était le vingt-troisième du troisième mois, le mois de Sivân, et on écrivit toutes les dispositions de Mardochée pour les Juifs à l’intention des satrapes et des gouverneurs, des princes de toutes les provinces depuis l’Inde jusqu’à Koush, cent vingt-sept provinces, à chaque province dans son écriture, à chaque peuple dans sa langue, aux Juifs en particulier dans leur écriture et dans leur langue. 10 On écrivit les lettres au nom du roi Xerxès, on les scella avec le cachet du roi et on les envoya par l’intermédiaire des courriers à cheval, montant des pur-sang sélectionnés dans les haras de l’Etat. 11 Le roi autorisait les Juifs de toute ville à se rassembler pour défendre leur vie, à détruire, à tuer, et à faire disparaître toutes les troupes populaires ou provinciales qui les persécuteraient, avec leurs femmes et toutes leurs familles. Ils pouvaient les piller pour en prendre du butin. 12 Ceci, en un seul jour, dans toutes les provinces du roi Xerxès, le treize du douzième mois – le mois d’Adar. 13 Il y avait une copie de l’écrit pour communiquer à chaque province l’édit qui devait être rendu public parmi tous les peuples, afin que les Juifs se tiennent prêts ce jour-là à se venger de leurs ennemis. 14 Les courriers montant des pur-sang sélectionnés dans les haras de l’Etat sortirent, à bride abattue, par ordre du roi, et l’édit fut communiqué à Suse la citadelle.

15 Mardochée se retira de devant le roi, en vêtements royaux de pourpre violette et de lin, portant une grande couronne d’or et un manteau de byssos et de pourpre rouge. La ville de Suse était en liesse et en joie. 16 Les Juifs étaient rayonnants de joie et de gaieté, et comblés d’honneurs. 17 En chaque province, en chaque ville, en tout lieu atteint par l’ordre et l’édit du roi, il y eut parmi les Juifs joie et gaieté, banquets et jour de fête. Beaucoup parmi les peuples du pays se firent Juifs, car la frayeur des Juifs s’était abattue sur eux.

Comment changer l’immuable ?

L’expression « loi des mèdes et des perses » est toujours utilisée aujourd’hui pour décrire une décision qui ne peut être changée. D’ailleurs elle est négative car il est dangereux de ne pas pouvoir revenir sur un décret qui était peut-être adapté à une situation donnée mais qui mérite d’être revu quand les choses évoluent. Au v.8, c’est le problème auquel doivent faire face Esther et Mardochée : ils doivent trouver le moyen de sauver les juifs de l’empire sans pouvoir interdire aux autres peuples d’organiser le génocide prévu. C’est dans ces moments qu’il faut être sage et intelligent…

Tactique intelligente (11-14)

S’ils n’ont pas les moyens de désarmer les assaillants, Mardochée et Esther peuvent mettre en place un système de défense et même de contre-attaque qui permettra aux juifs de gagner. Car ce qui était une persécution programmée devient maintenant une guerre avec des protagonistes aux forces équilibrées. Ce nouveau scenario fera réfléchir les ennemis.

Nouveau retournement de situation

Une fois le nouveau décret promulgué et diffusé, l’ambiance générale change : les juifs passent du deuil à la liesse et les peuples commencent à être envahis par la crainte. La veille être juif était une malédiction, aujourd’hui c’est un statut garantissant une certaine protection (17). C’est pourquoi beaucoup veulent dorénavant faire partie du peuple de Dieu. Mais la question qu’on peut se poser est : se convertir pour sauver sa vie, est-ce bien honnête ? Il est très possible qu’en plus d’être très pragmatiques, les autres peuples aient reconnu l’action de Dieu dans ce retournement de situation et donc sa supériorité sur toutes les autres divinités.

APPLICATIONS

  • Un problème est souvent comparable à un 1000 feuilles : il y a plusieurs choses à régler et on doit passer par différentes phases pour le régler. Divers moyens sont aussi nécessaires : courage, miracle, sagesse, force, etc. Le coup de baguette magique n’est pas forcément le moyen le plus privilégié par Dieu car dans son action il inclut aussi celle des hommes. C’est un chemin complexe, parfois long, où l’intelligence et le discernement des enfants de Dieu sont mis à contribution pour que la solution soit adaptée à la situation.

  • Quand ils voient vivre des chrétiens, les non chrétiens sont censés se poser des questions à propos du Dieu qu’ils servent. Est-ce le cas pour ton entourage ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *