Ecclésiaste 5.9-15 : ARGENT TROP CHER

9 Celui qui aime l’argent n’est pas rassasié par l’argent ;
celui qui aime l’abondance n’a pas de revenus.
C’est encore là une futilité.

10 Quand les biens se multiplient, ceux qui les mangent se multiplient aussi ;
quel bénéfice en ont les propriétaires, sinon qu’ils le voient de leurs yeux ?

11 Le sommeil du travailleur est doux,
qu’il ait peu ou beaucoup à manger ;
la satiété du riche ne le laisse pas dormir.

12 Il est un malheur affligeant que j’ai vu sous le soleil :
la richesse que son propriétaire garde pour son malheur.

13 Cette richesse se perd dans une mauvaise occupation.
Le fils qu’il avait engendré n’a plus rien en main.

14 Comme il est sorti du ventre de sa mère,
il s’en retourne nu, comme il était venu ;
de son travail, il n’emportera rien qu’il puisse conserver dans sa main.

15 C’est encore là un malheur affligeant.
Il s’en ira exactement comme il était venu ;
et quel avantage aura-t-il à avoir travaillé pour du vent ?

Une drogue

Est-ce qu’on a assez d’argent quand on est riche ? Les pauvres pourraient croire que oui mais le sage ecclésiaste montre que posséder peut-être une soif inaltérable.

Un sujet de tracas

Que faire de mes nombreux biens ? Comment les protéger des voleurs ? Au moins le petit travailleur qui reçoit son salaire tous les soirs n’a pas à se poser ces questions angoissantes ! Et si le bonheur était de n’avoir rien à perdre ?

Un mirage

Quand on est monté très haut il n’y a pas pire que de descendre très bas. On le voit avec les familles royales, chez les riches industriels : cela ne tient pas à grand chose, c’est une question d’années, de décennies… mais la déchéance arrive tôt ou tard !

APPLICATIONS

Ne me donne ni pauvreté ni richesse ;

accorde-moi seulement ce qui m’est nécessaire pour vivre,

car dans l’abondance, je pourrais te renier et dire :

« Qui est l’Éternel ? »

Ou bien, pressé par la misère, je pourrais me mettre à voler

et déshonorer ainsi mon Dieu. Ps 30.8-9

 

Vendez vos biens et donnez-les par des actes de compassion. Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, là où aucun voleur n’approche et où aucune mite ne ronge. 34 Car là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur. Luc 12.33

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *