Les deux camps ennemis dans l’Apocalypse

Tout le monde le sait : l’Apocalypse décrit le combat spirituel acharné entre le Bien et le Mal. Mais ce qui est moins connu, c’est que la stratégie des méchants consiste à ressembler aux gentils.

 

Dans la vision de Jean, il est intéressant de constater que “notre” Trinité fait face à son reflet négatif, son exact opposé. Mais bien sûr, ce combat spirituel a de graves conséquences sur notre monde qui, évidemment, est lui aussi séparé en deux camps. Voici dans un premier temps un petit schéma simplifié de cette opposition :

 

 

Si vous avez déjà lu l’Apocalypse, vous direz peut-être “mais on rencontre d’autres personnes maléfiques, pourquoi ne sont-ils pas sur le schéma ?”. Réponse d’un partisan de l’interprétation idéaliste : parce que ce livre est une superposition d’images décrivant une seule réalité ! Démonstration avec ce tableau plus détaillé :

 

 

 

Pourquoi le Dragon et ses acolytes suivent-ils les mêmes méthodes que Dieu ? La réponse est simple : il n’est pas Dieu, il ne peut donc rien créer ex nihilo ! Il doit donc se contenter de pervertir l’existant et se faire passer pour celui qu’il n’est pas. C’est pourquoi Luther a appelé Satan “le singe de Dieu”, celui qui ne fait  que l’imiter avec cette triade, cette trinité à bas prix. Et cette tactique fonctionne avec ceux qui ne sont pas protégés par le nom de l’Agneau. Notez qu’aucun humain n’est neutre ici devant les deux actions parallèles du Bien et du Mal : au final tout le monde reçoit une marque.

 

Alors, si vous portez le nom de l’agneau sur votre front, êtes-vous prêts à combattre pour délivrer votre entourage de l’envoutement satanique qui l’asservit ?

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *