1 R 18.20-40 – Le cycle d’Élie (5)

Match déséquilibré

 

Défi à but pédagogique

Élie propose à ses concitoyens une expérience scientifique : comparer l’efficacité de Baal et celle de l’Éternel afin d’en tirer les conclusions logiques (21). Le prophète veut montrer de manière éclatante qu’il faut revenir à l’alliance avec le Seigneur et pour cela il veut absolument souligner le contraste entre les deux dieux que les israélites avaient tendance à confondre (pour eux, l’Éternel était un Baal régional).

Jeu des différences

Les deux camps ont un autel, un taureau à préparer et doivent attendre qu’un feu divin descende. Pour le reste, tout les sépare :

  • Le nombre : 450 prophètes face à un seul homme. Si l’on raisonne de manière païenne, la puissance est du côté de Baal.

  • Le spectacle : les versets 26 à 28 décrivent le cinéma impressionnant des prophètes. Face à eux, la sobriété et l’ironie mordante d’Élie mais surtout une prière à Dieu calme, simple et raisonnée.

  • Les symboles : Face à un peuple qui penche vers la mode spirituelle du moment, Élie va faire appel au passé (30 et ss) : il rebâtit un autel pour l’Éternel qui rappelle fortement celui de Josué (Jos 4.8). 12 pierres pour rappeler l’union et l’identité du peuple qui l’observe.

  • La difficulté : Face à l’échec de ses concurrents païens, Élie va corser les choses en faisant imbiber l’ensemble de ce qui doit être consumé afin de rendre le miracle (et la victoire) encore plus éclatant.

Victoire !

La puissance de Dieu est tellement extrême que son feu dévore même la pierre et la terre de l’autel d’Élie ! Face à ce phénomène très impressionnant, les israélites (probablement terrorisés) ne peuvent que se prosterner et confesser la foi de leurs ancêtres. Pourtant, tout cela n’est pas suffisant pour Élie : il faut liquider tous ces imposteurs qui ont osé détourner le cœur du peuple de Dieu. Et c’est justement ce peuple (très fraîchement acquis à la cause de l’Éternel) qui va l’aider dans cette tâche. La démonstration a fonctionné, la victoire est totale : Élie a eu ce qu’il voulait après une attente de 3 ans. Quelle sera l’étape suivante ? Le roi Achab bien sûr ! Imitera-t-il les spectateurs du match qui a vu son triomphe ?

→ Aujourd’hui encore, Dieu est plus fort que les idoles de notre temps. Avez-vous déjà personnellement organisé des matches « Dieu Vs mes peurs », « Dieu Vs mes addictions », « Dieu Vs mes idéaux illusoires » ? Si vous faites le test, vous verrez que le Seigneur peut vous combler et vous rendre plus heureux que tout cela.

→ Entre votre vie et celle de votre entourage qui ne connait pas Dieu, y a-t-il match ?

→ Les israélites devaient être subjugués par le « cinéma » des prophètes de Baal. Pourtant la puissance se situait dans la sobriété. Êtes-vous du genre à vouloir du spectaculaire, à harceler Dieu ou à vouloir en faire toujours plus pour s’attirer ses bonnes grâces ? Jésus a pourtant dit que si l(on avait une relation personnelle avec le Père, il n’était pas la peine de multiplier les vaines paroles dans nos prière (Mt 6.7-8).

→ Dans quelle mesure le culte chrétien pourrait-il ressembler à un culte païen ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *