Philippiens 3.1-3 – Réjouissez-vous ! (8)

3.1 Au reste, mes frères,réjouissez-vousdans le Seigneur. Je n’éprouve aucun ennui à vous écrire les mêmes choses, et pour vous, c’est une sécurité.

2Prenez garde aux chiens, prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde aux partisans de la mutilation.3Car c’est nous qui sommes les vrais circoncis, nous qui célébrons le cultepar l’Esprit de Dieu, qui mettons notre fierté enJésus-Christet qui ne mettons pas notre confiance dans la chair.

Qui est (vraiment) circoncis ?

 

Parce que ce chapitre 3 contient un passage très connu, on passe trop souvent à côté des 3 versets qui l’introduisent. Pourtant, ils sont plutôt violents !

Une question de sécurité

Contrairement à ce qu’on pourrait croire de prime abord, l’encouragement à « se réjouir dans le Seigneur » n’est pas un gentil conseil bien-être ! C’est une véritable protection contre un cancer de la foi.

Les ennemis

Au v.2, 3 « prenez garde » suivis à chaque fois d’un qualificatif péjoratif». De toute évidence, Paul a dans son viseur des enseignants qui prêchaient qu’il fallait devenir juif avant de devenir chrétiens. Ainsi, il qualifie la circoncision de « mutilation » et il traite de « chiens » des israélites alors que ce terme était d’habitude employé par eux pour désigner les païens ! Pourquoi l’apôtre est-il aussi remonté ?

La foi ou les œuvres ?

Il y a un problème théologique qui domine les débats au 1er siècle (et après) : la foi en Jésus suffit-elle pour être sauvé ? Pour Paul, la réponse est claire : Le Seigneur est venu accomplir les exigences de la loi à notre place donc certaines dispositions de la loi de Moïse sont caduques. Il pousse le bouchon très loin pour affirmer cela : il dit que les juifs (avec leur circoncision et leurs autres rîtes) « mettent leur confiance dans la chair » alors que les chrétiens (dont beaucoup sont d’origine païenne) sont « les vrais circoncis ». C’est l’opposition entre une piété extérieure, de façade et un véritable « culte par l’Esprit de Dieu », une « fierté en Jésus-Christ ». Cette manière de présenter les choses qui inverse l’ordre habituel a dû être très difficile à entendre pour des chrétiens d’origine juive !

Deux passages

Paul ne prend pas l’exemple de la vraie/fausse circoncision au hasard. Il reprend le concept au prophète Jérémie :

Jérémie 9.24 Les jours viennent – déclaration du SEIGNEUR – où je ferai rendre des comptes à tous les circoncis : 25 à l’Egypte, à Juda, à Edom, aux Ammonites, à Moab, à tous ceux qui se rasent les tempes et qui habitent dans le désert ; car toutes les nations sont incirconcises, et toute la maison d’Israël est incirconcise de coeur.

Quelques années avant cette lettre aux philippiens, Paul avait déjà commencé à reprendre ce thème dans sa lettre la plus théologique :

Romains 2.29 Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du coeur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

  • Qu’est-ce qui te sauve ? Une bonne éducation, de bonnes habitudes, un bon milieu social ? Non, c’est Jésus, simplement Jésus, seulement Jésus. Sans Lui, rien ne suffit. Sans Lui, tu mérites l’enfer.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *