Amos 5.10-15 – DIEU VOUS VOIT !

10 Ils détestent celui qui les accuse à la porte de la ville

et ils ont en abomination celui qui parle sincèrement.

11 Aussi, parce que vous avez foulé aux pieds le pauvre,

et que vous avez pris de lui du blé en présent,

vous avez bâti des maisons en pierres de taille,

mais vous ne les habiterez pas ;

vous avez planté d’excellentes vignes,

mais vous n’en boirez pas le vin.

12 Car, je le sais, vos transgressions sont multitude,

vos péchés sont nombreux ;

vous opprimez le juste, vous acceptez des pots-de-vin

et à la porte de la ville vous écartez les pauvres.

13 Voilà pourquoi, en des temps comme ceux-ci, l’homme de bon sens se tait,

car ces temps sont mauvais.

14 Ne cherchez pas ce qui est mauvais, mais ce qui est bon,

afin que vous viviez,

et qu’ainsi le SEIGNEUR, le Dieu des Armées, soit avec vous,

comme vous le dites.

15 Détestez ce qui est mauvais, aimez ce qui est bon,

faites régner l’équité à la porte de la ville ;

peut-être le SEIGNEUR, le Dieu des Armées, fera-t-il grâce

au reste de Joseph.

 

Manipulations

En Israël, une minorité abuse de son pouvoir afin d’accroître ses richesses. Le système est tellement corrompu que les faibles n’ont plus aucun recours pour faire valoir leurs droits (12) et que les gens sages et honnêtes sont obligés de se taire pour ne pas avoir de problèmes (13).

Regard perçant

Heureusement il y a quelqu’un qui voit clair dans ce maillage frauduleux (12) ! Dieu ordonne aux puissants de changer de comportement (14, 15) et leur déclare que Lui va faire justice en les privant du produit de leurs vols (11). Imaginez la joie des exploités qui ont entendu ces paroles d’Amos !

Contre-exemple

Jésus aurait pu abuser de ses énormes pouvoirs. Au contraire, il s’est donné pour nous afin que nous soyons justes devant Dieu, pour nous délivrer de nos faiblesses et de notre pauvreté spirituelle bref, il s’est abaissé pour nous élever.

 

→ Dans notre monde la loi du plus fort, du plus malhonnête, du plus influent est toujours très efficace. Mais nous, nous voulons rester justes, aimants, généreux parce que nous voulons être à l’image du Seigneur… qui jugera chacun selon ses actes.

→ Quand on fait le mal et qu’on n’est pas immédiatement puni on se dit que « ça passe », « jusqu’ici tout va bien », « c’est finalement pas si terrible que ça ». Pourtant il ne faut pas se faire d’illusions : si Dieu n’intervient pas après chaque transgression ce n’est par parce qu’il n’a pas vu ou parce qu’il est très tolérant mais parce qu’il observe nos réactions. Notre attitude à l’égard du Péché est tout à fait révélatrice de notre état spirituel. Croire que Dieu ne voit pas ou qu’il s’en fiche, c’est tout simplement ne pas le connaître. A contrario, être lucides à propos de nos actes, être attentifs à ce que nos proches nous reprochent, se repentir devant eux et devant Dieu, c’est démontrer que notre relation avec Dieu est saine. L’exemple typique de cela, c’est la parabole du pharisien et du publicain. (Luc 18)

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *