Amos 5.21-27 – LE VÉRITABLE CULTE

21 Je déteste vos fêtes, je les rejette,

je ne veux plus sentir vos assemblées solennelles.

22 Quand vous me présentez vos holocaustes et vos offrandes,

je ne les agrée pas ;

vos sacrifices de paix et vos bêtes grasses,

je ne les regarde pas.

23 Eloigne de moi le tumulte de tes chants !

Je n’écoute pas le son de tes luths,

24 mais que l’équité coule comme de l’eau,

et la justice comme un torrent intarissable.

25 M’avez-vous fait des sacrifices et des offrandes

pendant les quarante années du désert, maison d’Israël ?

26 Emportez donc Sikkouth, votre roi,

et Kiyoun, vos images,

l’étoile de votre dieu,

toutes ces choses que vous avez faites !

27 Je vous exilerai au-delà de Damas,

dit celui dont le nom est le SEIGNEUR (YHWH), le Dieu des Armées.

Dévotion détestable

Les israélites sont apparemment très spirituels puisque les cultes sont nombreux, avec des sacrifices, des offrandes et une louange qui s’élève avec ardeur (21-22). Ce culte spectaculaire ne laisse pas Dieu insensible : il provoque son dégoût ! Ce qu’il veut ce n’est pas tout ce cinéma religieux mais une conduite éthique conforme à la loi de Moïse (24).

Rétrospective

Depuis le début de son histoire, le peuple n’est pas vraiment attaché à son Seigneur. Il préfère rechercher son propre plaisir, décider ce qui est bon pour lui, se faire des dieux à son image plutôt que de se soumettre à son libérateur. Oh, mais ce ne serait pas la définition du Péché ?

Les pharisiens

Dans son fameux discours de Matthieu 23, Jésus utilise la même argumentation incisive pour accuser les religieux extrêmement pieux de son époque. Ce sont des hypocrites parce qu’ils semblent vouloir faire la volonté de Dieu, être proches de Lui alors que, finalement, ils ne cherchent que leurs propres intérêts.

Attention aux petits !

Dans le Nouveau Testament, la place des faibles est extrêmement importante. On pourrait même aller jusqu’à dire qu’on a affaires à un Évangile pour loosers tellement « ce sont les malades et non les bien portants » qui ont besoin de Jésus le médecin. C’est pourquoi les déclassés, les infréquentables, les malades, les femmes ou les enfants ont toute l’attention du Seigneur. Et les apôtres ne s’y trompent pas : Jacques déclare que « La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions », Paul fustige une Église de Corinthe où la Cène est une honte d’injustice sociale (1 Co 10.21), les chrétiens sont invités à se soumettre mutuellement les uns aux autres, on fait une collecte pour ceux qui sont persécutés et pauvres, etc.

 

→ Le culte personnel ou communautaire n’a pas pour but de me faire plaisir mais de réjouir Dieu ! Ma vie doit être un culte et je ne vis plus pour moi-même mais pour Celui qui m’a sauvé. Et si nous passions plus de temps à lire la Bible pour mieux Le connaître et savoir ce qui Lui fait réellement plaisir ?

→ Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : « Seigneur ! Seigneur ! » qui entreront dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là : « Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas par ton nom que nous avons parlé en prophètes, par ton nom que nous avons chassé des démons, par ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? » Alors je leur déclarerai : « Je ne vous ai jamais connus ; éloignez-vous de moi, vous qui faites le mal ! Matthieu 7.21-23

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *