Matthieu 12:14-21 : DÉMAGOGUE OU SERVITEUR ?

Quelles sont les caractéristiques d’un grand leader, d’après vous ?

 

[Après que Jésus eut guéri un homme un jour de Sabbat] 14 Les pharisiens sortirent et tinrent conseil contre lui, sur les moyens de le faire disparaître. 15 Mais Jésus l’apprit et se retira de là. De grandes foules de gens le suivirent ; il les guérit tous, 16 en les rabrouant pour qu’ils ne parlent pas de lui, 17 afin que s’accomplisse ce qui avait été dit par l’entremise du prophète Esaïe :

18 Voici mon serviteur, celui que j’ai choisi, 

mon bien-aimé, celui en qui j’ai pris plaisir. 

Je mettrai mon Esprit sur lui 

et il annoncera la justice aux nations.

19 Il ne cherchera pas la dispute, il ne criera pas, 

et personne n’entendra sa voix dans les grandes rues.

20 Il ne brisera pas le roseau froissé, 

et il n’éteindra pas le lumignon qui fume 

jusqu’à ce qu’il ait porté la justice à la victoire ;

21 et les nations mettront leur espérance en son nom.

 

Quelles sont les caractéristiques du serviteur, d’après Ésaïe ?

Recette pour être suivi

Être discret et pondéré (19), redonner leur chance à tous les cabossés de la vie (20) et travailler pour la justice (18 et 20), voilà ce que Jésus a fait. Cela suffit-il pour  séduire les foules ? Non. Ce qu’avait Jésus, c’est l’Esprit (18) qui convainc, attire, permet de faire des miracles restaurateurs.

Comparaison :

  • Alors que le populiste-démagogue a tout intérêt à se faire remarquer pour être entendu, le serviteur se méfie du succès ;
  • Alors que le populiste-démagogue sera prêt à tout pour arriver à ses fins, le serviteur annonce la justice ;
  • Alors que le populiste-démagogue se sert des faibles comme d’un tremplin, le serviteur passe son temps à les relever.

Un peu plus tôt dans cet évangile…

Jésus avait déjà parlé de cette thématique dans son premier grand discours : “Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les gens, pour être vus par eux…” (6.1), “Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment prier debout dans les synagogues et aux coins des grandes rues, pour se montrer aux gens.” (6.5), “Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air sombre, comme les hypocrites ; ils arborent un visage défait pour montrer aux gens qu’ils jeûnent.” (6.16)

Préjugés

Les juifs de l’époque de Jésus n’attendaient pas trop le serviteur d’Esaïe mais plutôt un grand leader, un Zorro, un Napoléon… Maintes fois Jésus a remis les choses au point à propos du but de sa venue sur Terre mais même ses disciples n’ont pas compris quand il a clairement déclaré qu’il Lui fallait passer par la croix ! C’est tellement surprenant que ce Messie/Christ/Roi soit aussi un serviteur !

Un peu plus tard dans cet évangile…

Dans les paraboles de la fin (24.37-25.46), Jésus est très clair : le seul critère pour être sauvé, c’est l’obéissance et la fidélité alors que le Maître n’est pas encore revenu. Notre comportement quotidien est le révélateur de notre foi qui doit être réelle, consistante, démontrable.

 

  • Si Jésus est votre Maître, vous devez l’imiter… et donc être serviteurs !
  • Les responsables chrétiens autour de vous sont-ils plutôt des serviteurs ou bien des plutôt des populistes-démagogues ? Prennent-ils soin des brebis égarées ou bien s’intéressent-ils plus à ceux qui vont (ou ont l’air d’aller) bien ?
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *