Passage de relais : 2 Timothée 1.13-18

Choisis ton camp !

13 Retiens, dans la foi et dans l’amour qui est en Jésus-Christ, le modèle des saines paroles que tu as entendues de moi. 14 Garde toutes les belles choses qui t’ont été confiées au moyen de l’Esprit saint qui habite en nous. 15 Tu sais que tous ceux qui sont en Asie m’ont abandonné ; Phygèle et Hermogène sont de ce nombre. 16 Que le Seigneur accorde sa compassion à la maison d’Onésiphore, car il m’a souvent réconforté et il n’a pas eu honte de mes chaînes ; 17 au contraire, lorsqu’il est venu à Rome, il m’a cherché avec empressement et il m’a trouvé. 18 Que le Seigneur lui accorde de trouver compassion auprès du Seigneur en ce jour-là. Toi-même tu sais mieux que personne combien, à Ephèse, il a rendu de services.

Abandons (15)

Éphèse était la capitale de la province romaine d’Asie Mineure. Plusieurs personnes de la région de Timothée ont donc pris peur en apprenant que Paul était en prison et ont peut-être fait semblant de ne pas le connaître…

Fidélité (16-18)

Au contraire, quand il appris que Paul était en prison, Onésiphore est parti d’Éphèse pour aller le voir à Rome. Lui n’a eu ni peur, ni honte et il a été un sujet de réconfort pour l’apôtre.

Et Timothée ?

Devant ces 2 exemples de réaction, Timothée doit se positionner : il ne doit pas avoir honte de Paul (v.8) et garder ses instructions (v.13-14). 

Quel profil me correspond le mieux ? Celui de Phygèle et Hermogène qui laissent tout tomber à la moindre difficulté ou celui d’Onésiphore qui persévère, qui ne perd pas de vue l’espérance qui est en Jésus ? Je ne suis pas superman, comme Timothée je peux passer par des moments de doute, mais je dois choisir le bon camp ! Vers quelle personne proche puis-je me tourner pour être encouragé ?

Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *