Top 5 des lépreux

Dans la Bible, la lèpre (= toute maladie de peau) est souvent associée au Péché. Et grâce à elle, Dieu a délivré des messages très intéressants à des célébrités ou bien des anonymes.

5. C’est pas beau la jalousie, Miryam ! (Nombres 12)

Ah ! Les relations dans les fratries… dans la famille Amram c’est, comme souvent, le petit dernier qui est le préféré ! Même si Aaron est Grand-Prêtre, même si Miryam est prophétesse c’est incontestablement Moïse la super-star qui a le privilège d’avoir une relation particulière avec Dieu et de jouir du statut de libérateur et guide officiel des hébreux. On imagine alors la frustration de la grande soeur qui va se servir de l’union de Moïse avec une étrangère pour remettre en cause son leadership (pour évidemment le revendiquer). Elle n’aurait pas dû ! Car Dieu va vite trancher la question en la rendant lépreuse, donc impure selon la loi (de Moïse) et donc exclue de la communauté. Heureusement, il avait prévu que ce serait un châtiment temporaire, une bonne leçon. Au bout d’une semaine à l’extérieur du camp hébreux, Miryam sera guérie et donc réintégrée. Et vous savez pourquoi ? C’est parce que ses 2 frères (dont celui qui était offensé par elle) ont intercédé pour elle auprès du Seigneur ! Ah ! Les relations dans les fratries… c’est je t’aime mais tu me saoules… mais je t’aime… mais tu me saoules, etc.

4. Tais-toi et plonge, Naaman ! (2 Rois 5)

À cette époque, les syriens étaient les pires ennemis d’Israël. Or, le général de cette vilaine armée de malheur avait attrapé la lèpre : bien fait ! Pourtant, Dieu a mis sur sa route une petite esclave qui lui a donné une bonne adresse pour guérir sur Mal : celle d’Élisée. Mais avant d’aller mieux, il va devoir accepter que ses valeurs soient bouleversées, inversées. Il s’attendait à du grandiose, on ne lui propose que du banal… mais du banal qui fonctionne. 7 simples bains dans le Jourdain et hop ! D’un seul coup, Naaman laisse tomber son ancienne manière de penser (en plus de sa lèpre) et met sa foi en l’Éternel. C’est ainsi qu’Élisée a sauvé un ennemi de son peuple (infidèle) au lieu de le tuer, ce ne sera pas la dernière fois. 

3. Reconnaissant comme un samaritain (Luc 17)

Dans son évangile, Luc aime souligner que Jésus sauvait les gens bizarres, faibles, mal considérés. Ici, il guérit 10 lépreux qui l’appelaient à l’aide mais il le fait d’une manière dont il a le secret : il les envoie se montrer au prêtre pour qu’il examine leur guérison… avant même qu’ils soient guéris ! Ce n’est qu’en chemin vers Jérusalem, quand ils ont effectivement mis leur foi en pratique, que leur peau redevient saine. C’est à ce moment que l’un d’eux décide de rebrousser chemin afin de revoir Jésus et le remercier, c’est un samaritain. Même si les juifs et les samaritains se détestaient, la lèpre avait unis ces dix hommes dans un même statut d’exclus sociaux. Pourtant, seul lui, pas les autres, a ressenti le besoin d’adorer son Sauveur. Les autres sont purs et ils vont pouvoir retourner au Temple, lui est sauvé parce qu’il a rencontré Dieu le Fils.

2. Lépreux désespérés, festin dans la cité ! (2 Rois 7)

Samarie (capitale d’Israël, le royaume du nord) est assiégée par les syriens. Alors que la famine est telle qu’on mange les bébés, le prophète Élisée annonce un truc surprenant : demain, ce sera l’abondance ! Un proche du roi se moque : tout le monde crève de faim, les syriens ont presque gagné la partie alors il faudrait que Dieu fasse des trous dans le ciel façon “père noël” ! Pendant ce temps, 4 lépreux sont à la porte de la ville puisqu’ils sont trop impurs pour rentrer à l’intérieur. De toute façon, quel intérêt de réintégrer une communauté moribonde ? Alors ils se disent que, quitte à mourir, autant tenter leur chance avec les assiégeants ! Ils vont donc dans le camp ennemi et, surprise, plus personne ! Ils inspectent les lieux, constatent que les syriens ont fui précipitamment et commencent par… manger, ou plutôt se gaver. Une fois repus, ils commencent à planquer des objets précieux puis se sentent coupables de ne pas partager leur fabuleuse découverte avec leur peuple. Mais quand ils témoignent, c’est trop beau pour qu’on les croit et il faudra qu’un ministre adopte la même logique que les lépreux au départ (foutu pour foutu, allons-y !) pour qu’on découvre que la prophétie d’Élisée s’est réalisée : du jour au lendemain, c’est l’abondance ! Une fois de plus dans la vie de ce grand homme de Dieu, ce sont les insignifiants (ici les lépreux) qui sont mis en valeur et les puissants qui sont abaissés.

1. Ozias (2 Chroniques 26)

Ozias est roi, Ozias est fidèle au Seigneur, Ozias remporte des victoires militaires, entreprend de grands travaux bref, il est devenu très puissant grâce à son suzerain céleste. Le problème quand tout vous réussit, c’est que vous perdez le sens des réalités et un sentiment de toute-puissance vous envahit. Un jour, probablement par pieuse volonté, Ozias a voulu offrir, faire brûler des parfums en l’honneur de l’Éternel. Quoi ? Mais il est fou ! Tout le monde sait que seuls les prêtres, les descendants D’Aaron, de la tribu de Lévi sont autorisés à aller dans le Lieu Saint pour y brûler des parfums ! De plus, Moïse avait explicitement transmis que les fonctions de roi et de prêtre ne pouvaient en aucun cas être cumulées par un seul homme. Alors que Ozias croyait bien faire, 25 prêtres débarquent et lui rappellent les règles, façon reproches. Il aurait pu comprendre et partir et s’estimer heureux de ne pas avoir été frappé de mort à cause de son sacrilège. Mais, probablement parce que tout lui a toujours réussi, il le prend mal. C’est alors que la lèpre s’installe sur son front… d’un seul coup, lui et les prêtres sont instantanément d’accord : il doit déguerpir au plus vite à cause de l’impureté qu’il porte à l’intérieur d’un lieu si saint. Parce qu’il n’a pas voulu rester à sa (très bonne) place, non seulement le roi ne pourra plus se rendre au temple mais il vivra désormais reclus pour le reste de son existence. L’orgueil peut vraiment conduire à la ruine !

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *