1 R 8.54-66 : Dieu déménage (6)

LES BIENFAITS DE LA FIDÉLITÉ

54 Lorsque Salomon eut achevé d’adresser au SEIGNEUR toute cette prière, cette supplication, il se leva de devant l’autel du SEIGNEUR, où il s’était agenouillé, les mains tendues vers le ciel. 55 Debout, il bénit toute l’assemblée d’Israël, en disant d’une voix forte : 56 Béni soit le SEIGNEUR, qui a donné le repos à Israël, son peuple, exactement comme il l’avait dit ! De toutes les bonnes paroles qu’il avait dites par l’intermédiaire de Moïse, son serviteur, aucune n’est restée sans effet. 57 Que le SEIGNEUR, notre Dieu, soit avec nous, comme il a été avec nos pères ; qu’il ne nous abandonne pas, qu’il ne nous délaisse pas, 58 mais qu’il incline notre coeur vers lui, afin que nous suivions toutes ses voies et que nous observions ses commandements, ses prescriptions et ses règles, tels qu’il les a institués pour nos pères ! 59 Que ces paroles que j’ai présentées comme une supplication devant le SEIGNEUR soient jour et nuit présentes devant le SEIGNEUR, notre Dieu, et que chaque jour il défende mon droit, et le droit d’Israël, son peuple, 60 afin que tous les peuples de la terre sachent que c’est le SEIGNEUR (YHWH) qui est Dieu ; il n’y en a pas d’autre. 61 Que votre coeur soit tout entier avec le SEIGNEUR, notre Dieu, pour suivre ses prescriptions et pour observer ses commandements ! – voilà pourquoi il en est ainsi en ce jour. 

62 Le roi et tout Israël avec lui offrirent des sacrifices devant le SEIGNEUR. 63 Salomon offrit un sacrifice de paix ; il sacrifia pour le SEIGNEUR vingt-deux mille têtes de gros bétail et cent vingt mille têtes de petit bétail. Ainsi le roi et tous les Israélites firent la dédicace de la maison du SEIGNEUR. 64 Ce jour-là, le roi consacra la cour qui est devant la maison du SEIGNEUR : il y offrit les holocaustes, les offrandes végétales et les graisses des sacrifices de paix, parce que l’autel de bronze qui est devant le SEIGNEUR était trop petit pour contenir les holocaustes, les offrandes végétales et les graisses des sacrifices de paix. 

65 Salomon célébra la fête en ce temps-là, et tout Israël avec lui. Une grande assemblée, venue depuis l’entrée de Hamath jusqu’à l’oued d’Egypte, se tenait devant le SEIGNEUR, notre Dieu, pendant sept jours et puis sept autres jours, soit quatorze jours. 66 Le huitième jour, il renvoya le peuple. Ils bénirent le roi et s’en allèrent à leurs tentes ; ils se réjouissaient, le coeur content de tout le bien que le SEIGNEUR avait fait à David, son serviteur, et à Israël, son peuple.

Une prédication visuelle (60)

Un des buts de l’alliance entre l’Éternel et les israélites, c’est que les nations cessent leur idolâtrie et se tournent vers le seul et véritable Dieu. Comment ? En voyant la consécration, c’est à dire la joie du peuple à Le servir par son obéissance. Avoir une relation vivante, vivifiante avec Dieu, c’est très attirant pour la plupart des humains car… ils ont tous été fabriqués pour cela !

Le bonheur

N’oublions pas que ces nombreux sacrifices (63) étaient avant tout des manifestations de fête en l’honneur de la bonté passée et future du Roi des rois !  Être en communion avec le Seigneur donne un carburant sans aucun polluant pour avancer très longtemps sur le chemin de l’éternité.

–> D’après Romains 12.1, c’est maintenant nous qui devons nous offrir en sacrifices vivants pour plaire à Dieu. D’après 1 Pierre 3.15, nous devons être prêts à rendre compte de notre espérance auprès des non-chrétiens. Seigneur, que ma communion avec Toi soit visible et attirante !

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *