Entrée en terre promise (6) : JOSUÉ 3.14-4.9

Cérémonial original

14 Lorsque le peuple partit de ses tentes pour passer le Jourdain, les prêtres qui portaient le coffre de l’alliance allèrent devant le peuple. 15 Dès que ceux qui portaient le Coffre arrivèrent au Jourdain et que les prêtres qui portaient le Coffre plongèrent les pieds dans l’eau, au bord – le Jourdain déborde sur toutes ses rives tout le temps de la moisson – 16 les eaux d’amont s’arrêtèrent et s’élevèrent en une seule masse à une très grande distance, à Adam, la ville qui est à côté de Tsartân, et celles qui descendent vers la mer de la plaine aride, la mer du Sel, furent complètement coupées. Le peuple traversa en face de Jéricho. 17 Les prêtres qui portaient le coffre de l’alliance du SEIGNEUR se tinrent immobiles sur la terre ferme, au milieu du Jourdain – tout Israël passait sur la terre ferme – jusqu’à ce que toute la nation eût achevé de passer le Jourdain.

4.1 Lorsque toute la nation eut achevé de passer le Jourdain, le SEIGNEUR dit à Josué : 2 Prenez douze hommes parmi le peuple, un homme de chaque tribu. 3 Donnez-leur cet ordre : Enlevez d’ici, du milieu du Jourdain, de l’endroit où les prêtres se sont tenus immobiles, douze pierres que vous ferez passer avec vous et que vous déposerez au campement où vous passerez la nuit.

4 Josué appela les douze hommes qu’il avait fait désigner parmi les Israélites, un homme de chaque tribu. 5 Josué leur dit : Passez devant le coffre du SEIGNEUR, votre Dieu, vers le milieu du Jourdain, et que chacun de vous charge une pierre sur son épaule, selon le nombre des tribus des Israélites, 6 afin que cela soit un signe parmi vous. Lorsque vos fils vous demanderont demain : « Que sont ces pierres pour vous ? », 7 vous leur direz : « C’est que les eaux du Jourdain ont été coupées devant le coffre de l’alliance du SEIGNEUR. Lorsqu’il a passé le Jourdain, les eaux du Jourdain ont été coupées. » Ces pierres seront pour toujours un rappel pour les Israélites.

8 Les Israélites firent ce que Josué avait ordonné. Ils enlevèrent douze pierres du milieu du Jourdain, comme le SEIGNEUR l’avait dit à Josué, selon le nombre des tribus des Israélites. Ils les firent passer avec eux au campement et les y déposèrent. 9 Josué dressa douze pierres au milieu du Jourdain, à l’endroit où s’étaient tenus les prêtres qui portaient le coffre de l’alliance, et elles sont là jusqu’à ce jour. 

Miracle instantané ? 

Deux éléments du texte nous permettent de deviner qu’il a fallu de la patience au hébreux : 1) le Jourdain est à son niveau maximal et 2) les eaux ont été coupées en amont ce qui entraine un délai avant leur décrue. Pour que le fleuve se trouve à sec, plusieurs heures ont donc dû s’écouler.

Pourquoi prendre 12 pierres du fleuve ? (5)

Le problème des hébreux, c’est qu’ils oublient trop vite ce que Dieu a fait pour eux. Qu’une personne par tribu prenne une pierre et construise un mémorial va aider à faire perdurer le souvenir du miracle (6).

Pourquoi mettre 12 pierres du fleuve ? (9)

Déjà dans le passage précédent, on voit que quand Dieu se manifeste il faut être pur, il ne faut pas s’approcher trop près. À l’endroit même où le Seigneur a fait éclater sa gloire, Josué va donc construire une sorte d’autel comme les patriarches ou Moïse lorsqu’ils ont vu Dieu leur parler ou bien agir.

–> Quand Dieu agit miraculeusement, il veut qu’on comprenne bien ce qu’il est en train de faire et qu’on s’en souvienne. Pour cela, il faut prendre du temps, marquer le coup : ne rien faire d’autre.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *