Joseph, “la foi à l’épreuve ” VI : Joseph se révèle à ses frères (série de 6 discussions)

Notre sixième et dernière discussion sur Joseph. 

Tout ce qui est écrit en italiques sont les notes pour l’animateur. Les informations d’arrière-plan sont marquées comme NB.

DISCUSSION:

  • Coran 12:83-111
  • Bible Genèse 45 – 46.1-8, 28-30

QUESTIONS :

  • Question de démarrage:
    • Tour de table – se présenter : prénom
    • Quel aspect de pardonner les autres trouves-tu le plus difficile?
  • Arrière-plan: 
    • pour la première fois dans le récit de la vie de Joseph, nous avons sauté un peu. Le bilan des textes sautés est que Joseph met exprès sa grande coupe du roi dans le sac de son frère Benjamin et du coup, quand la coupe est trouvée, il faut que Benjamin reste et paye la sanction de cela.  Un frère ((Dans la Bible, c’est bien Juda (Genèse 44. 18, 33). Dans le Coran, le nom du frère n’est pas cité. Ibn Kathir dit dans son exégèse trouvé en ligne,  Les Histoires des Prophètes, pg. 207 (écrit en bas de page), https://islamhouse.com/fr/books/2821960/,  qu’il s’agit de Ruben car c’est “leur aîné” (C-12.80). Abdullah Yusuf Ali, le traducteur du Coran le plus répondu en anglais, pense que c’est Juda qui agit comme le “chef” devant Joseph (The Qur’an: Text, Translation and Commentary Abdullah Yusuf Ali, Tahrike Tarsile Qur’an, Inc., ISBN 978-0-940368-32-3, page.580, note no. 1752) offre de prendre la place de Benjamin, mais Joseph refuse cette offre. Dans le Coran, les autres frères rentrent voir leur père (sans Benjamin et sans cet autre frère). Après avoir lui donné ces mauvaises nouvelles, le père Jacob demande que les fils rentrent en Egypte trouver les frères.
  •  Si cette histoire vous intéresse de plus, vous pourrez la lire dans le Coran 12. 69- 82 et dans la Bible Genèse 43.16 à 44.34. Un bref extrait des textes est trouvé à la fin de la discussion.
  • Lire les deux textes, la Bible puis le Coran
  • Questions de vocabulaire

Cette fois-ci nous allons utiliser le Coran comme guide pour la discussion

  1. C-12.83-87 

J’inclus cette partie seulement pour le fond de l’histoire, donc, on ne passe pas beaucoup du temps ici. 

NB: Le ‘Il’ s’agit de Jacob.

  • Comment Jacob montre-t-il sa foi et sa fidélité à Dieu dans ces versets? Surtout aux versets 85-86 
  1. C-12.88-92, B- Genèse 45.1-15

Focaliser sur la révélation de l’identité de Joseph et le pardon.

NB: C-12.89–Si on a des question pour cela (genre: Comment les frères auront-ils pu comprendre que cette homme devant eux était Joseph?), voici un commentaire:

  • Ibn Kathir écrit, « Il leur montra le signe qu’il portait sur son noble front afin qu’ils le reconnussent. » (Les histoires de prophètes Qisas al-anbiyâ Ibn Kathir, traduit par Hassan Boutaleb, Les Éditions Albouraq, ISBN 9791022500456, page 287.) C’est-à-dire, quand il dit, « à Joseph », il a peut-être fait un signe vers lui-même et avec les mots, « à son frère » avec un geste vers Benjamin à ses côtés.
  • Quelles sont les similitudes et les divergences entre les deux récits par rapport à la révélation de l’identité de Joseph? 
  • C-12.88–Que comprennent-ils par « charité »?
    • Une interprétation trouvée chez Ibn Kathir est soit que les frères demandent que Joseph accepte leurs pauvres marchandises, soit qu’ils demandent que Joseph leur donne leur frère.
  • Comment comprenez-vous le torrent d’émotion dans le récit biblique ? 
  • Pourquoi les frères ont-ils peur (v. 3 du récit biblique)?
  • Focalisons un peu sur le pardon de ses frères. Qu’est-ce que le pardon signifie? Qu’est-ce que ces versets peuvent nous apprendre par rapport au pardon ?
  1. C-12.93-98, B- Genèse 45.25-28

La réaction de Jacob

NB: C – 12 .95 Le “on” ici s’agit des personnes dans la communauté de Jacob car les fils n’arrivent pas jusqu’à verset 96. (The Qur’an: Text, Translation and Commentary Abdullah Yusuf Ali, Tahrike Tarsile Qur’an, Inc., ISBN 978-0-940368-32-3, page 585, note no. 1771.)

NB: C – 12 .98 – Un commentaire pour la question de demander pardon pour quelqu’un: Le Prophète Muhammad a dit la même chose pour un collègue Ibn Abbas. (Les histoires de prophètes Qisas al-anbiyâ Ibn Kathir, traduit par Hassan Boutaleb, Les Éditions Albouraq, ISBN 9791022500456, page 290).

  • Comment Jacob montre-t-il une vie sainte et pieuse dans ces versets coraniques ? V 96 fait référence au verset 86.
  • Quel différence fait-il entre la version « père surpris » (Bible) et « père prévoyant » (Coran) ?
    • Selon toi, Jacob savait-il en détail que Joseph était en vie, ou bien est-il plutôt qu’il croit tellement en Dieu qu’il n’est pas surpris que Dieu aurait pu faire une telle chose ?
  1. C-12.99-104, B- Genèse 46.1-7,28-30 

L’arrivée de Jacob en Egypte

NB: Coran – l’essentiel est jusqu’au verset 104; si on a plus du temps, on peut lire jusqu’au verset 111 mais ce n’est pas nécessaire.

NB: Bible –  Israël est un autre prénom pour Jacob, cf v. 2, 29

NB: Sur Beer-Schéba: Jacob s’arrête pour chercher l’accord du Dieu, car il sait que Dieu a interdit à son père, Isaac, d’y aller en Genèse 26.2, aussi pendant une famine. (https://www1.biu.ac.il/indexE.php?id=17544&pt=1&pid=14396&level=0&cPath=43,14206,14372,14396,17544, Jabob’s Descent to Egypt, by Shaul Regev, Professeur d’histoire juive à l’Université de Bar-Ilan.) Beer-Schéba veut dire “puits des sept” ou “puits du serment,” et a été également un site important pour Abraham et Isaac (Genèse 21.25-34, 26.26-33). C’était considéré comme la frontière sud. (https://bible.org/seriespage/1-beersheba-last-stop-and-point-beginning)

NB: C – 12. 100, se prosterner : « Ses parents et ses onze frères se prosternèrent devant Joseph par respect et déférence. Ce genre d’attitude était alors licite et cesse de l’être seulement quand notre Religion l’interdit.)» (Les histoires de prophètes Qisas al-anbiyâ Ibn Kathir, traduit par Hassan Boutaleb, Les Éditions Albouraq, ISBN 9791022500456, page 291.)

  • C – 12 .99-100  –  Abdullah Yusuf Ali écrit: « Sa mère Rachel est morte depuis bien longtemps… ». (The Qur’an, Text, Translation, and Commentary. Yusouf Ali, Abdullah. Published by Tahrike Tarsile Qur’an, Inc.: New York, NY. 2008. ISBN: 978-0-940368-32-3. P.586, note no.1777). Il présume que ces versets parlent de Léa, sa tante (et aussi la femme de Jacob) qui a sans doute adopté Joseph et Benjamin. Le texte biblique n’est pas explicite sur ce qui c’est passé avec Joseph et Benjamin après la mort de Rachel lors de l’accouchement de Benjamin (Genèse 35 :16-20, alors avant les rêves de Joseph en Genèse 37). Mais il est intéressant que Yusuf Ali souligne la fiabilité de cette parole de la Torah et interprète « ses parents » dans ce verset à la lumière de la Torah (et non pas l’inverse, de mettre en question Genèse 35). (D’autres qui sont de la même opinion, selon Ibn Kathir, sont As-Suddi et`Abdur-Rahman bin Zayd bin Aslam; http://m.qtafsir.com/Surah-Yusuf/Yusuf-welcomes-His-Parents;-Hi—)
  • Quelle est la signification de voir la vision réalisé ?
  • Pourquoi focaliser sur Satan verset C – 12 . 100 ?
  • Comment voyez-vous l’humilité de Joseph dans les deux récits ?
  • Quel est le caractère de celui qui pardonne ?
  • C – 12 .102 – Yusuf Ali: “Cette histoire est fini. Mais est-ce vraiment une histoire? C’est plutôt une récitation des forces et motivations, pensées et sentiments, complications et résultats, normalement cachés des yeux des hommes.  N’importe comment ils ont des planifications concertés ou des forces unis, quelque soit les complots méchants qu’ils soutiennent avec toutes leurs forces—le plan de Dieu se réalise irrésistiblement, et balai toutes leurs machinations. Les bons vont gagner au final, mais ne pas toujours dans la façon qu’ils avaient conçus; les complots des méchants sont déjoués, et parfois c’est leurs stratagèmes mêmes qui font avancer le bien. » (The Qur’an, Text, Translation, and Commentary. Yusouf Ali, Abdullah. Published by Tahrike Tarsile Qur’an, Inc.: New York, NY. 2008. ISBN: 978-0-940368-32-3. P.588, note no.1784.)
  • Si nous allons vivre en paix, il faut que le pardon joue son rôle. Quel aspect de pardonner les autres trouvez-vous le plus difficile?

PARDON – 

C – Coran 3 .15-17

B – Matthieu 6 .14-16

Option: 

  • Donner une copie du Psaume (Zabur) 25, qui est en réalité une prière qui reprend plusieurs thèmes que nous avons vus lors de nos discussions sur Joseph.

Autres notes :

Ibn Kathir fait une remarque très intéressante à la page 294 par rapport à la prophétie sur Juda en Genèse 49. 8-12 (surtout v. 10 qui s’agit d’un sceptre qui ne s’éloignera pas de Juda) qui s’agit « sans doute » à Jésus.  (Les histoires de prophètes Qisas al-anbiyâ Ibn Kathir, traduit par Hassan Boutaleb, Les Éditions Albouraq, ISBN 9791022500456, page 294..)

Bible – l’histoire de Joseph continue encore 2 chapitres dans la Bible. Chapitre 47 raconte l’installation des Hébreux dans l’Egypte, et la suite de l’histoire de la famine (et sa manière injuste de pousser la population au surendettement). Chapitre 48 est vers la fin de la vie de Jacob et raconte le moment où Joseph demande de la bénédiction de son père sur ses enfants (et  Jacob a renversé la bénédiction, tout comme lui-même, étant le plus jeune, a aussi reçu la bénédiction qui était censé être pour son frère, Esaü). 

Coran, Joseph 12. 83- 111

[83] » C’est là, leur dit Jacob, un autre mauvais coup que vous avez monté vous-mêmes, et je n’ai plus qu’à me résigner ; peut-être que Dieu me les rendra tous les deux, car Il est Omniscient et Sage. » [84] Et il leur tourna le dos, en soupirant : « Que ma peine est grande pour Joseph ! » Et ses yeux devinrent aveugles par suite de son affliction, car il avait de la peine à contenir sa douleur. [85] » Par Dieu, lui dirent ses enfants, tu ne cesseras donc jamais d’évoquer le souvenir de Joseph, jusqu’à en dépérir ou en mourir. » [86] – « C’est à Dieu seul, dit-il, que je confie ma tristesse et ma douleur, car je sais de la part de Dieu des choses que vous-mêmes ne savez pas.

[87] Ô mes enfants ! Allez-vous enquérir de Joseph et de son frère, et ne désespérez point de la miséricorde de Dieu, car seuls les négateurs désespèrent de la bonté divine !»

[88] De retour auprès de Joseph, ils lui dirent : « Seigneur ! Le malheur s’est abattu sur nous et sur les nôtres. Nous ne pouvons t’offrir qu’une marchandise sans grande valeur. Fais-nous bonne mesure et sois charitable envers nous, car Dieu récompense toujours les gens charitables. » [89] – « Vous souvenez-vous, leur dit-il, de ce que vous avez fait de Joseph et de son frère quand vous étiez plongés dans l’ignorance ? » [90] – « Serais-tu Joseph ? », dirent-ils. – « Oui, je suis Joseph et celui-ci est mon frère, dit-il. Dieu nous a accordé Sa faveur. Quiconque craint Dieu et se montre patient en reçoit la récompense, car Dieu ne frustre jamais les hommes de bien de leur récompense. » [91] – « Par Dieu !, dirent-ils. Dieu t’a vraiment préféré à nous ; et nous, nous avons été coupables. » [92] – «Soyez sans crainte, leur dit Joseph. Que Dieu vous pardonne ! Sa miséricorde n’a point d’égale. [93] Emportez ma tunique que voici, et passez-la sur le visage de mon père. Il recouvrera la vue. Et revenez avec tous les membres de votre famille. »

[94] Et dès que la caravane eut franchi la frontière, leur père dit : « Je décèle autour de moi l’odeur de Joseph. Mais vous allez me dire encore que je radote ! » [95] – « Par Dieu, lui dit-on. N’est-ce pas que c’est ta vieille rengaine ? »

[96] Mais lorsque le porteur de la bonne nouvelle arriva et appliqua la tunique sur le visage de Jacob, celui-ci recouvra aussitôt la vue et dit : « Ne vous avais-je pas affirmé que je savais de la part de Dieu des choses que vous-mêmes ne savez pas ? » [97] – « Ô père, dirent les fils de Jacob, implore de Dieu le pardon de nos péchés, car nous avons été vraiment coupables. » [98] – « Je vais, dit-il, implorer le pardon pour vous auprès de mon Seigneur. Il est si Plein de clémence et de miséricorde. »

[99] Et lorsqu’ils arrivèrent chez Joseph, celui-ci accueillit son père et sa mère, en disant: « Soyez les bienvenus en Égypte, où vous serez, s’il plaît à Dieu, en toute sécurité. » [100] Joseph fit asseoir son père et sa mère sur le trône, et tous les membres de sa famille se prosternèrent à ses pieds. Joseph dit alors : « Père, voilà l’interprétation du rêve que j’avais fait jadis. Dieu en a fait une réalité. Il m’a comblé de bienfaits, lorsqu’Il m’a fait sortir de prison et qu’Il vous a fait venir du désert auprès de moi, après que Satan eut jeté la discorde entre mes frères et moi. En vérité, mon Seigneur sauve toujours qui Il veut. Il est l’Omniscient, le Sage.

[101] Seigneur ! Tu m’as donné une parcelle d’autorité et Tu m’as appris à interpréter les songes. Créateur des Cieux et de la Terre, Tu es mon Maître dans ce monde et dans l’autre. Fais que je meure en état de soumission totale à Ta volonté, et permets-moi de rejoindre le camp des vertueux ! »

[102] Voilà l’un des récits inconnus de toi que Nous te révélons, car tu ne te trouvais pas parmi les frères de Joseph lorsqu’ils décidèrent de perpétrer leur forfait. [103] Mais la plupart des hommes ne croiront pas, quels que soient les efforts que tu déploieras.

[104] Pourtant tu ne leur réclames pour cela aucun salaire, car ce n’est là qu’un rappel adressé à tout l’Univers. [105] Que de signes évidents dans les Cieux et sur la Terre devant lesquels les hommes passent et dont ils se détournent ! [106] Et la plupart d’entre eux ne croient en Dieu qu’en Lui donnant des associés. [107] Sont-ils sûrs que le châtiment de Dieu ne viendra pas s’abattre sur eux ? Ou que l’Heure ne viendra pas les surprendre, au moment où ils s’y attendront le moins ?

[108] Dis : « Voici ma voie ! J’appelle les hommes à Dieu, moi et ceux qui me suivent, en toute clairvoyance ; et je ne suis pas, par la grâce du Seigneur, du nombre des idolâtres. » [109] Nous n’avons jamais envoyé avant toi, comme prophètes, que des hommes pris parmi les habitants des cités et auxquels Nous transmettions Nos révélations. Que ne parcourent-ils la Terre pour voir quel a été le sort final de leurs prédécesseurs ? Certes, la demeure de la vie future est d’une valeur autrement plus estimable pour ceux qui craignent le Seigneur. Le comprendrez-vous donc jamais ? [110] Et lorsque, à la fin, les prophètes désespéraient du succès de leur mission et croyaient qu’on les prenait pour des imposteurs, Nous leur envoyions Notre secours et Nous sauvions qui Nous voulions, sans que jamais Nos rigueurs fussent détournées de la gent criminelle.

[111] Il y a, à coup sûr, un enseignement dans l’histoire des prophètes pour les hommes doués d’intelligence. Ce Livre n’est point un récit inventé de toutes pièces, mais il est une confirmation des Écritures antérieures, un exposé détaillé de toute chose, une bonne direction et une grâce pour ceux qui croient en leur Seigneur.

Bible, Genèse 45. 1-15, 25-28, 46. 1-7, 28-30

Joseph révèle son identité à ses frères

1 Alors Joseph, ne pouvant plus dominer son émotion devant tous ceux qui étaient présents, s’écria : Faites sortir tout le monde ! Ainsi personne de son entourage n’était en sa présence lorsqu’il fit connaître son identité à ses frères. 

2 Mais il sanglotait si fort en parlant que les Egyptiens l’entendirent, et la nouvelle parvint jusqu’au palais du pharaon. 

3 Il dit à ses frères : Je suis Joseph ! Mon père est-il encore en vie ? Mais ses frères étaient incapables de lui répondre tant ils avaient peur de lui. 

4 Alors Joseph leur dit : Venez près de moi ! Ils s’approchèrent. Je suis Joseph, leur dit-il, votre frère, que vous avez vendu pour être emmené en Egypte. 

5 Et maintenant, ne vous tourmentez pas et ne vous accablez pas de remords de m’avoir vendu comme esclave. C’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé devant vous. 

6 Car voici deux ans que la famine sévit dans ce pays et pendant cinq ans encore, il n’y aura ni labour ni moisson. 

7 Dieu m’a envoyé devant vous pour vous faire subsister sur la terre et vous garder la vie, par une très grande délivrance. 

8 C’est pourquoi ce n’est pas vous qui m’avez envoyé ici, c’est Dieu. Et il m’a élevé au rang de « Père pour le pharaon », faisant de moi le maître de toute sa cour et le dirigeant de toute l’Egypte. 

9 Retournez donc au plus vite auprès de mon père et dites-lui : « Ton fils Joseph te fait dire ceci : Dieu m’a établi maître de toute l’Egypte ; viens auprès de moi sans tarder.

10 Tu habiteras dans la région de Gochên, pour être proche de moi, toi, tes enfants et tes petits-enfants, tes moutons, tes chèvres et tes bœufs et tout ce qui t’appartient. 

11 Et là, je pourvoirai à tes besoins pour que tu ne restes pas sans ressources, toi, ta famille et tout ce qui t’appartient. En effet, il y aura encore cinq ans de famine. » 

12 Et voici : vous voyez de vos yeux, et mon frère Benjamin également, que c’est bien moi qui vous parle. 

13 Informez mon père des honneurs dont je suis comblé en Egypte, racontez-lui tout ce que vous avez vu et dépêchez-vous de le faire venir ici. 

14 Puis il se jeta au cou de Benjamin, son frère, et tous deux pleurèrent de joie sur les épaules l’un de l’autre. 

15 Ensuite, il embrassa tous ses frères en pleurant. Après quoi, ses frères s’entretinrent avec lui.

Les frères de Joseph reviennent auprès de Jacob

25 Ils retournèrent donc d’Egypte au pays de Canaan auprès de Jacob, leur père. 

26 Ils lui annoncèrent la nouvelle : « Joseph vit encore, et c’est même lui qui gouverne toute l’Egypte. » Mais il ne réagit pas parce qu’il ne les croyait pas. 

27 Ils lui répétèrent tout ce que Joseph avait dit. Puis Jacob vit les chariots que Joseph avait envoyés pour le transporter. Alors ce fut comme s’il reprit vie. 

28 Et Israël déclara : Oui, je suis convaincu : Joseph mon fils est encore en vie, j’irai le voir avant de mourir.

Jacob se rend en Egypte

1 Israël se mit en route avec tout ce qu’il possédait. Lorsqu’il arriva à Beer-Sheva, il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac.

2 Et Dieu s’adressa à lui dans une vision nocturne. Il l’appela : Jacob ! Jacob !

– Oui, répondit-il, j’écoute.

3 – Je suis Dieu, le Dieu de ton père. N’aie pas peur de te rendre en Egypte, j’y ferai de toi un grand peuple. 

4 Moi-même je t’accompagnerai en Egypte, et moi-même aussi, je te l’assure, je t’en ferai revenir ; et c’est Joseph qui te fermera les yeux.

5 Jacob repartit donc de Beer-Sheva ; les fils d’Israël le firent monter avec leurs enfants et leurs femmes sur les chariots que le pharaon avait envoyés pour les transporter. 

6 Ils emmenèrent aussi leurs troupeaux et tous les biens qu’ils avaient acquis au pays de Canaan. Ainsi Jacob et toute sa famille arrivèrent en Egypte. 

7 Il avait avec lui ses fils et ses petits-fils, ses filles et ses petites-filles, toute sa descendance, lorsqu’il se rendit en Egypte.

L’installation dans la région de Goshen

28 Jacob envoya Juda au-devant de lui vers Joseph, afin qu’il le précède dans la région de Goshen. Quand ils y furent arrivés, 

29 Joseph attela son char et partit rendre visite à Israël, son père, en Goshen. Quand il le vit, il se jeta à son cou et pleura longuement sur son épaule. 

30 Puis Israël dit à Joseph : Maintenant je peux mourir, puisque je t’ai revu et que tu vis encore !

Bible – l’histoire de Joseph continue encore 2 chapitres dans la Bible. Chapitre 47 raconte l’installation des Hébreux dans l’Egypte, et la suite de l’histoire de la famine (et sa manière injuste de pousser la population au surendettement). Chapitre 48 est vers la fin de la vie de Jacob et raconte le moment où Joseph demande de la bénédiction de son père sur ses enfants (et  Jacob a renversé la bénédiction, tout comme lui-même, étant le plus jeune, a aussi reçu la bénédiction qui était censé être pour son frère, Esaü). 

Les enfants de Jacob
Avec LéaRuben (1) · Siméon (2) · Lévi (3) · Juda (4) · Issachar (9) · Zabulon (10) · Dinah ♀
Avec BilhaDan (5) · Nephtali (6)
Avec ZilpaGad (7) · Aser (8)
Avec RachelJoseph (11) · Benjamin (12)

Bilan de la partie sauté: 

Coran, Joseph 12. 80-82 

[80] Désespérant de le fléchir, les fils de Jacob se retirèrent pour se concerter. « Oubliez-vous, dit l’aîné, que notre père nous a fait prendre un engagement devant Dieu ? Oubliez-vous que vous avez déjà manqué à votre engagement en abandonnant Joseph auparavant ? Je ne quitterai pas ce pays, pour ma part, avant que mon père ne me le permette, ou que Dieu ne juge en ma faveur, car Il est le Meilleur des juges. [81] Retournez chez votre père et dites-lui : “Ô père ! Ton fils a réellement volé ! Nous ne te rapportons que ce dont nous avons été témoins, sans pouvoir répondre de ce qui a pu nous échapper. [82] Interroge la ville où nous étions, ainsi que la caravane dans laquelle nous sommes arrivés. Tous te confirmeront que ce que nous disons est la vérité.” »

Bible, Genèse 44. 18, 30-34

18 Alors Juda s’avança et dit : De grâce, mon seigneur, permets à ton serviteur de dire une parole à mon seigneur, sans que ta colère s’enflamme contre ton serviteur, car tu es l’égal du pharaon.

30 Maintenant donc, si je retourne auprès de ton serviteur mon père sans ramener avec nous le jeune homme auquel il est tellement attaché, 

31 quand il constatera son absence, il mourra, et tes serviteurs seront responsables de l’avoir fait mourir de douleur dans son grand âge. 

32 Car moi, ton serviteur, j’ai pris la responsabilité du jeune homme devant mon père ; je lui ai dit : « Si je ne te le ramène pas, je serai pour toujours coupable envers mon père. » 

33 Maintenant donc, je te prie, permets à ton serviteur de rester comme esclave de mon seigneur à la place du jeune homme, et qu’il reparte avec ses frères. 

34 Comment pourrais-je retourner chez mon père sans le jeune garçon ? Ah, que je ne sois pas témoin du malheur qui frapperait mon père !

Conclusion

Psaume 25

De David.

Vers toi, Éternel, je me tourne.
2 En toi, mon Dieu, | j’ai mis ma confiance. | Ne permets pas | que je sois dans la honte,
et que mes ennemis | se réjouissent de mon sort.
3 Aucun de ceux | qui s’attendent à toi | ne connaîtra jamais la honte. Mais honte à ceux | qui te trahissent sans raison.
4 Ô Éternel, | montre-moi le chemin,
enseigne-moi | quelle est la voie | que tu veux que je suive.
5 Dirige-moi | selon ta vérité | et instruis-moi !
Car c’est toi le Dieu qui me sauve,
et je m’attends à toi | à longueur de journée.
6 Éternel, souviens-toi ; | tu es,
depuis toujours, | un Dieu compatissant | et plein d’amour.
7 Ne tiens plus compte | de ces péchés de ma jeunesse, | de mes fautes passées,
mais traite-moi | selon ta grâce,
ô Éternel, | toi qui es bon !
8 Oui, l’Éternel est bon, | et il est juste :
il indique aux pécheurs | le chemin qu’il faut suivre.
9 Les humbles, il les guide | sur la voie droite ;
il leur enseigne | le chemin qu’il prescrit.
10 Toutes les voies de l’Éternel | sont amour et fidélité
pour ceux qui sont fidèles | à son alliance | et obéissent | à ses commandements.
11 Pour l’amour de ton nom, | ô Éternel,
pardonne mon péché | qui est si grand.
12 À l’homme qui révère | l’Éternel,
l’Éternel montre | la voie qu’il doit choisir.
13 Il le fait vivre | dans le bonheur
et sa postérité | possède le pays.
14 L’Éternel confie ses desseins | à ceux qui le révèrent,
il les instruit de son alliance.
15 Mes yeux sont constamment | tournés vers l’Éternel,
car c’est lui qui dégage | mes pieds pris au filet.
16 Regarde-moi, ô Éternel, | et fais-moi grâce,
car je suis seul et malheureux.
17 Mon coeur est dans l’angoisse,
délivre-moi de mes tourments !
18 Vois ma misère et ma souffrance,
pardonne-moi tous mes péchés !
19 Oh ! vois combien mes ennemis | sont en grand nombre,
et quelle haine violente | ils ont pour moi !
20 Protège-moi, | délivre-moi,
garde-moi de la honte :
je cherche en toi | un sûr refuge.
21 Que l’innocence et la droiture | me sauvegardent
puisque j’espère en toi.
22 Ô Dieu, sauve Israël
de toutes ses détresses !

Facebooktwittermail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *