Romains 8.1-4 : Bonne Nouvelle !

8.1 Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ. 2 Car la loi de l’Esprit qui nous donne la vie dans l’union avec Jésus-Christ t’a libéré de la loi du péché et de la mort.

3 Car ce que la Loi était incapable de faire, parce que l’état de l’homme la rendait impuissante, Dieu l’a fait : il a envoyé son propre Fils avec une nature semblable à celle des hommes pécheurs et, pour régler le problème du péché, il a exécuté sur cet homme la sanction qu’encourt le péché.

4 Il l’a fait pour que la juste exigence de la Loi soit pleinement satisfaite en nous qui vivons, non plus à la manière de l’homme livré à lui-même, mais dans la dépendance de l’Esprit.

Connaître la volonté de Dieu ne suffit pas

Dieu qui se révèle à un peuple, c’est une bonne nouvelle. Un peuple qui sait ce qu’il doit faire pour plaire à son Créateur, c’est une bonne nouvelle. Un peuple qui est totalement incapable de faire le bien, d’obéir à son Seigneur c’est une très très mauvaise nouvelle ! La loi de Moïse devait être libératrice mais en pratique elle condamne toute personne qui ne la respecte pas… c’est à dire tout le monde. Tout le monde ? Non, une seule personne l’a parfaitement accomplie.

Dieu Sauveur

L’homme est impuissant face au Péché et risque le malheur d’une séparation avec Dieu ? Qu’à cela ne tienne ! Dieu, celui qui est offensé, va tout mettre en oeuvre pour remédier au problème. Le problème vient de la chair livrée à elle-même ? Jésus va prendre chair pour être totalement dépendant de son Père céleste. Il accomplit parfaitement les exigences de la loi et il règle définitivement le problème du Péché en offrant son corps parfaitement pur en sacrifice

Conséquence pour nous

Il n’y a plus de condamnation pour nous qui sommes en Jésus car notre existence ne dépend plus de nos oeuvres… mais des siennes ! Ainsi nous ne sommes plus attirés vers le précipice du Péché et de la mort mais aspirés (et inspirés) vers la sainteté et la gloire. 

Et les héros de l’Ancienne Alliance ?

Les personnages principaux (positifs) de l’Ancien Testament avaient conscience de leur Péché (ainsi que que celui de leur peuple), savaient qu’ils avaient besoin de la Grâce de Dieu pour paraître devant Lui et avaient par conséquent une relation de dépendance totale avec Lui. Grâce à leur foi,  leur circoncision du coeur, ils ont été sauvés et ils bénéficient eux aussi du sacrifice parfait de Jésus.

APPLICATIONS

  • Quelle image avons-nous de Dieu ? Un Maître sévère qui se plait à nous voir souffrir et à nous punir ? Un gentil grand-père qui nous passe tous nos caprices ? Ces deux images sont déformées ! Jésus confirme ce qui apparaissait déjà sous l’Ancienne Alliance : notre Dieu est un Père juste qui ne nous châtie pas comme nous le méritons mais qui met tout en oeuvre pour nous libérer, nous faire progresser, nous faire hériter de ses biens. Il veut le meilleur pour nous alors marchons avec Lui, par Lui, pour Lui !
  • Devant ce Dieu qui s’est totalement investi pour nous sauver, nous ne pouvons qu’être reconnaissants. Quelle place tient la reconnaissance dans notre vie ? Sous quelle forme se manifeste-t-elle ?
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *