Joël 1 v.1-4 : Racontez-le !

Parole du SEIGNEUR qui parvint à Joël, fils de Petouel :

Ecoutez, anciens ! 
Prêtez l’oreille, vous tous, habitants du pays ! 
Cela s’est-il passé de vos jours, 
ou même aux jours de vos pères ?

Racontez-le à vos fils, 
et que vos fils le racontent à leurs fils, 
et leurs fils à la génération suivante !

Ce qu’a laissé la chenille, 
la sauterelle l’a dévoré ; 
ce qu’a laissé la sauterelle, 
le grillon l’a dévoré ; 
ce qu’a laissé le grillon, 
le criquet l’a dévoré.

Raconter… de la part de qui ? 

Qu’apprend-on sur Joël au verset 1 ? Pas grand-chose en effet : Joël est un prophète (chargé de transmettre une parole de l’Eternel), fils d’un illustre inconnu. Le reste du livre de Joël nous permet seulement de savoir qu’il a prophétisé en Juda et d’émettre des hypothèses sur la période, elle-même discutée.

Alors quelle crédibilité accorder à Joël ? La question ne se pose pas pour ses interlocuteurs initiaux : le verset 2 nous montre qu’ils ont été témoins des évènements dont parle Joël.

Et pour les sceptiques actuels ? Les paroles de Joël sont mentionnées plusieurs fois dans le Nouveau Testament. De quoi lui accorder du crédit !

Raconter… quoi ?

Le verset 4 nous met tout de suite dans l’ambiance. Des sauterelles ont déferlé en Juda, dévorant tout sur leur passage. Les reportages sur les invasions de criquets qui ont encore lieu aujourd’hui nous permettent vite de mesurer l’ampleur des dégâts.

Raconter… à qui ?

Cet évènement incroyable doit être raconté de génération en génération (v.3). Un peu comme le « devoir de mémoire », qui appelle à ne pas oublier certains évènements tragiques.

Raconter… pourquoi ?

Peut-être imaginez-vous un grand-père racontant au coin du feu le récit palpitant de cette invasion. Mais ici, il s’agit plutôt d’enseigner les leçons à tirer de cette tragédie. C’est ce que Joël va faire dans son livre, afin que le peuple de Dieu soit prêt pour un évènement encore plus stupéfiant : le jugement final de l’Eternel. 

 Les témoins des miracles de Jésus s’exclamaient « On n’a jamais rien vu de pareil » (Matthieu 9 v.3, Marc 2 v.12). L’évènement le plus inouï de l’Histoire est la venue de Jésus sur Terre, sa mort et sa résurrection. Remercions Dieu pour ceux qui nous ont transmis ce message.

 Il est primordial de raconter l’Evangile à la génération suivante. Que puis-je faire à mon niveau ? Comment cela peut-il influencer le choix de mon futur conjoint / mes choix éducatifs ?

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *