Joël 3 v.1-5 : Restaurés, rescapés

3 .1 Après cela, je répandrai mon souffle sur tous : 
vos fils et vos filles deviendront prophètes, 
vos anciens auront des rêves, 
et vos jeunes gens des visions.

Même sur les esclaves et sur les servantes, 
en ces jours-là, je répandrai mon souffle.

Je ferai paraître des prodiges 
dans le ciel et sur la terre : 
du sang, du feu et des colonnes de fumée ;

le soleil se changera en ténèbres, 
la lune en sang, 
avant que n’arrive le jour du SEIGNEUR, 
ce jour grand et redoutable.

Alors quiconque invoquera le nom du SEIGNEUR échappera, 
car au mont Sion, à Jérusalem, 
il y aura des rescapés, 
comme l’a dit le SEIGNEUR, 
et ceux que le SEIGNEUR appelle seront parmi les survivants.

Une restauration complète (v.1-2)

Dieu ne se contente pas d’une restauration matérielle. Aux versets 1 et 2, il va plus loin : il promet une restauration spirituelle. Alors que les Judéens s’étaient égarés loin de Dieu, Dieu fera d’eux des prophètes. Tous, quel que soit leur âge, leur sexe ou leur statut social, reconnaîtront le seul vrai Dieu. Tous auront accès à Dieu sans intermédiaire et auront envie d’agir selon sa volonté. 

Cela accomplira le souhait formulé par Moïse en Nombres 11 v. 29 : « Si seulement tout le peuple de l’Eternel était composé de prophètes ! Si seulement l’Eternel mettait son Esprit sur eux !»

Un salut offert à tous (v.3-5)

On retrouve notre fameux « jour de l’Eternel » avec les mêmes signes que précédemment : l’obscurité, le feu… Mais il a désormais une dimension universelle. Un jour, le jugement de Dieu concernera tout le monde. Là encore, Dieu donne le moyen d’y échapper : « toute personne qui fera appel au nom de l’Eternel sera sauvée ». Ça ressemble à l’invitation à revenir à Dieu de Joël 2 v.12-13. Mais il y a deux nouveautés dans cette promesse :

  • L’exhortation à se tourner vers Dieu est cette fois individuelle. Il ne s’agit plus d’une repentance collective. Chacun est face à son propre choix. Et donc seuls certains seront sauvés : « il y aura des rescapés ».
  • La promesse ne concerne pas que le peuple d’Israël. Au verset 1 déjà, Dieu parle d’accorder son esprit à « tout être humain ». Et au verset 5, il inclut « toute personne ». L’apôtre Paul évoque cette généralisation de la promesse lorsqu’il cite ce passage en Romains 10 v.12-13 : « Ainsi, il n’y a aucune différence entre le Juif et le non-Juif, puisqu’ils ont tous le même Seigneur, qui se montre généreux pour tous ceux qui font appel à lui. En effet, toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée. »

Restaurés, rescapés : le plan de Dieu pour l’humanité

Moïse espérait qu’un jour, tous recevraient l’Esprit de Dieu. Les interlocuteurs de Joël devaient attendre cette restauration spirituelle, en constatant leurs propres échecs. Quelques siècles plus tard, l’Esprit a été envoyé sur les chrétiens, accomplissant ainsi la promesse de Joël 3. L’apôtre Pierre lui-même cite ce texte lorsque les disciples reçoivent le Saint-Esprit à la Pentecôte (Actes 2 v.16-24). 

 N’est-ce pas encourageant de voir comment Dieu met tout en place pour le bien de ses créatures ? 

 Comment l’accomplissement des promesses de Dieu peut-il nous aider à persévérer à « faire appel au nom de l’Eternel » ?

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *