Exode 12.1-20 – La Pâque juive

Etude réalisée par Nora Shafir, Secrétaire Itinérent de la région Sud-Est

Introduction

Connaissez-vous des fêtes juives ? En voici les principales :

  • Rosh Hashanah : 1er jour de l’année juive commence en sept-oct.
  • Yom Kippour : 10 jours après. c’est le jour d’expiation pour les péchés de l’année : jeûne absolu et examen de conscience.
  • Soukkôth : 15è jour du mois, revient avec la dernière récolte de la saison et la construction d’abris rudimentaires dans lesquels on vit pendant la récolte du raisin et des olives.
  • Hanoukka : dure huit jours à partir du 25 de KISLÊV en nov-déc. et commémore la nouvelle dédicace du Temple de Jérusalem par Judas Maccabée, en 164 av. J. C., après sa profanation par Antiochos IV Épiphane.
  • Pourîm : les 14 et 15 d’ADAR (fév-mars), est l’occasion de réjouissances. On lit dans les synagogues le livre d’Esther rappelant la délivrance d’Israël, obtenue grâce au mariage d’Esther avec le roi de Perse, Assuérus.
  • Pessah : jour de la Pâque : on célèbre la sortie d’Égypte à partir du 15 de NISSAN en mars-avril, 1 semaine.
  • Shavouôth, Fête Des Semaines, Fête des Moissons, Fête des Prémices : paysans et leurs familles célèbrent, cinquante jours après la Pâque. On y rappelle la révélation faite à Moïse sur le Sinaï des 10 Commandements.
  • Savez-vous quelle fête est considérée comme la plus importante par les Juifs ?
  • Quels sont les grands thèmes abordés dans le livre d’Exode ?
    Ce titre suggère qu’il s’agit bien du thème de la sortie d’Egypte… mais il y est question de bien plus que ce sauvetage. Une grande partie de ce livre parle du Tabernacle qui n’est pas un petit aparté. Pour résumer, on pourrait dire que ça parle “d’être sauvé par Dieu, dans le but d’adorer Dieu”. Il est question de la révélation de Dieu. L’aspect relationnel est dominant dans tout le livre. Il s’agit de l’accomplissement des promesses aux patriarches. Pour lire l’Exode il faut garder en mémoire ce qui précède !

 

Contexte

Pour un bref rappel de ce qui s’est passé: Joseph et sa famille en Egypte, l’esclavage, l’appel de Moïse, les 10 plaies… “Let my people go!” Voir Exode 5:1, 6: 2 à 8.

      Pourquoi les plaies ?
Elles ont permis de connaître la nature de Dieu, surtout sa puissance, et ses plans (c’est-à-dire juger l’Egypte et sauver Israël). Cette connaissance est révélée à Israël, puis au monde, dans le but de susciter une réponse à Dieu.

Première approche

    • Qui parle dans ce passage ? (v.1)
    • A qui ces paroles sont-elles adressées (v. 1 et 3)?
    • En quoi le v. 2 souligne-t-il l’importance de cette fête ?
    • Quelles sont les 2 principales actions que le peuple accomplira pour célébrer la fête ?
Quelques éléments de réponses :
  1. v. 3-14 : chaque famille sacrifiera un agneau; on aspergera de son sang le cadre de la porte de la maison; puis la nuit venue on mangera l’agneau “à la hâte”.
  2. v. 15-20 : pendant 7 jours tout Israël mangera des pains sans levain.

Interprétation

D’habitude les fêtes sont instituées après l’événement qu’elles commémorent. Ici, la fête est instituée juste avant l’événement et doit être célébrée pendant l’événement. Pourquoi Dieu fait-il cela ? Que pensez-vous du fait de fêter l’action de Dieu avant qu’elle ne se manifeste ?

    1. Comment Dieu donne-t-il l’occasion aux Israélites de participer à la libération qu’il veut accomplir ?
Quelques éléments de réponse :

  • le fait d’asperger du sang sur le cadre de leur porte leur permet d’être épargnés (v.13).
  • le fait de manger de la viande (pas tous les jours) les préparer à 1 longue marche.
  • le fait de manger à la hâte (v.11) montre qu’ils sont prêts pour le départ.
  • ne pas mettre de levain dans la pâte à pain (v.15) permet d’emballer cette pâte sans devoir attendre qu’elle soit levée (voir v.34) ->prêt pour le départ
    1. Connaissez-vous d’autres exemples dans la Bible de Dieu qui agit et qui demande à l’homme de participer par un geste concret, qui témoigne de sa foi ? (voir Jean 5.8-9)
    2. c) Pourquoi Dieu demande-t-il que la fête soit célébrée chaque année ?
Quelques éléments de réponse :

  • pour que le peuple se souvienne de l’action de Dieu et que tout Israël honore l’Eternel avec reconnaissance (v.14 et 42, 13:3 et 9).
  • se remettre dans l’état d’esprit de foi et disponibilité chaque année, qui ont caractérisé la 1e Pâque.
    1. Analysez le symbolisme, est-il valable encore aujourd’hui ?
Quelques éléments de réponse :

  • L’agneau sans défaut, ce que l’on a de meilleur à offrir à Dieu.
  • Un sacrifice d’expiation pour le pardon des péchés.
  • Le levain, symbole de fermentation, de corruption, péché (“ôter le levain de chez soi” = ôter le mal de chez soi).
  • La fête était un grand rassemblement communautaire (v. 47 : tout Israël) manifestant l’unité du peuple. C’était l’occasion de relire les textes de la foi lors des “saintes convocations” (v.16).

Discussion

Jésus célèbre la Pâque juive avant sa mort : lire Matthieu 26 : 17 à 19, et 26 à 29, ainsi que Jean 1:29.

  • Cherchez le sens nouveau donné aux symboles de la Pâque (pain, sang, agneau) par Jésus et l’Evangile ?
  • Que signifie ‘pâque’ en hébreu ? (passer par dessus, épargner).
  • Quel parallèle peut-on faire avec le sang de Jésus versé à la croix? ( voir Hébreux 9:13-14)
  • Y-a-t-il des choses que Dieu a faites dans vos vies (libérations, évolutions positives, exaucements) dont vous aimez vous souvenir, pour lesquelles vous éprouvez de la reconnaissance ?
  • Comment manifestez-vous personnellement cette reconnaissance ?
Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *