Jacques 4.1-12 – Foi incohérente

Note pour l’animateur : Il est recommandé à l’animateur de lire l’introduction à l’épître de Jacques ici.

Jacques, frère de Jésus, était un des responsables de l’Église de Jérusalem. Cette lettre qu’il a envoyé aux autre Églises du bassin méditerranéen est très haute en couleurs à cause de son style très direct et des sujets très différents qui s’enchaînent les uns après les autres sans transition.

OBSERVATION

Quel est le ton de ce passage ? (argumenter avec les éléments du texte)

Quel est le problème (en surface) des destinataires de la lettre dans ce passage ?

Quelle est la source « humaine » de ce problème ?

Quelle est la source spirituelle de ce problème ?

Relevez tous les verbes à l’impératif. D’après ces verbes, quelle est la solution au problème ?

Découpez ce passage en 3 parties. Comment s’articule l’argumentation de Jacques ?

 

INTERPRÉTATION

Pourquoi Jacques fait-il tout de suite le lien entre les conflits communautaires et l’égoïsme individuel ?

Qu’est-ce que « le monde » (v.4) ?

Quel est le rapport entre l’égoïsme et l’amour du monde ?

Quel est le rapport entre l’amour du monde et la haine de Dieu ?

Expliquez le v.5

Quel est le rapport entre l’égoïsme, l’amour du monde et le diable ?

Les versets 7 et 8 sont des lieux communs ! Pourquoi l’apôtre rappelle-t-il ces choses à des chrétiens ?

Pourquoi le deuil et la tristesse sont-ils préconisés par Jacques ?

Que veut dire « juger » quelqu’un ? Ne pas être d’accord avec lui ? Faire un constat sur les faits (ex : dire d’un gourmand qu’il est gourmand)? Avoir un esprit critique ? Pourquoi n’est-ce pas bon de juger quelqu’un ?

Quel est le rapport entre critiquer/juger son frère et critiquer/juger la loi de Moïse ? (Lv 19.18, Rm 2)

Par opposition, qu’est ce qui arrive quand les membres d’une communauté regardent toujours à Dieu et non à leur nombril ?

 

APPLICATION

Qu’est ce qui distingue l’Église d’une association « humaine normale » ?

Nous avons tous en tête des conflits, plus ou moins graves, qui ont eu lieu à l’intérieur du peuple de Dieu. Dans quelle mesure ces paroles de Jacques (causes et résolution) leur sont-elles applicables ?

Qu’est ce que chacun d’entre nous doit faire pour que les désaccords ne tournent pas en conflit, pour que les différences restent une richesse, pour que l’essentiel (la gloire de Dieu et l’avancée de Son Royaume) reste LA seule priorité ?

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *