Genèse 1.1 à 2.3 – La création

Remarque : cette étude n’est pas complète, elle vous propose juste une observation très très poussée

Lecture du passage

La structure

* Quelles sont les expressions / phrases qui reviennent tout le long du passage ? [réponses principales] Dieu dit / Il y eut un soir puis un matin / Et ce fut ainsi / Dieu vit que c’était bon – très bon / selon leur sorte

Sur quoi l’auteur veut attirer notre attention ? [réponses principales] La création se fait par la Parole / Elle se fait selon le rythme des journées / La création est bonne / tous types d’animaux sont créés

* Pour chaque jour de création notez ce qui est créé. Voyez des jours qui se répondent ?

Jour 1 (lumière/ténèbres) et jour 4 (luminaires pour les remplir)

Jour 2 (ciel/mer) et jour 5 (oiseaux et poissons pour y vivre)

Jour 3 (la terre ferme et la mer) et jour 6 (animaux et humains pour y vivre)

Notez tout cela dans un schéma [ce n’est peut-être pas nécessaire, c’est à vous de voir mais si certaines personnes ne sont pas convaincues, et sont plus visuelles, cela va les aider]

Les éléments spécifiques

*Quelles sont les caractéristiques de l’être humain ? ils sont à l’image de Dieu, à la ressemblance, c’est très bon, ils sont les “chefs de la création”

* Quelles sont les spécificités du 7ème jour quand au contenu et à la structure ? C’est un jour de repos et il ne termine pas (il n’y a pas de huitième jour)

La comparaison

* Comparez Genèse 1 avec un récit de la création de la religion mésopotamienne (L’Enuma Elish). Quels sont les points communs ? Les différences ?

[réponses principales] points communs : les eaux – création d’abord du ciel et de la terre (par séparation) puis création des luminaires, création de la nature puis de l’homme. Les différences : pluralité de dieux – création à partir du cadavre d’un dieu, création de l’homme aussi à partir d’un cadavre de dieu, hommes sont là pour rendre la vie des dieux plus agréables

[astuce pour aller plus vite – Ne lisez pas l’histoire de l’Enuma Elish ensemble à haute voix. Vous pouvez séparer le groupe en 2, une moitié cherchant les points communs et les différences, soit en les faisant travailler en groupe, soit chacun individuellement, dans les 2 cas les retours iront plus vite]

L’Enuma Elish n’est qu’un exemple de mythes de créations parmi beaucoup d’autres qui circulaient à l’époque mais tous étaient un peu dans le même genre (dispute de Dieu, création à partir de la “matière divine”, hommes créé pour être au service des Dieux etc.).

* En quoi l’auteur de la Genèse est polémique ici et nous présente une création radicalement différente ? [réponses principales] Un Dieu unique, une création paisible et ordonnée, une création totalement distincte de Dieu, les hommes ne sont pas créés pour faciliter la vie à Dieu (cela sera encore plus net dans le chapitre suivant).

 

Enuma Elish

Lorsque Là-haut le ciel n’avait pas encore de nom, Et qu’Ici-bas la terre ferme n’avait pas de nom, Seuls Apsû-le premier, (eaux douces) le progéniteur, et Tiâmat, (eaux salées) la génitrice qui les enfantera tous. Alors d’Apsu et de Tiamat, dieux des eaux, dans la vase précipitée,  Lahmu et Lahamu ont émergé et leurs noms fut prononcés. A peine grandis, Anshar et Kishar leurs sont nés, les surpassant. Le ciel et la terre se sont écartés, la où les horizons étaient réunis, afin de séparer le nuage de la vase. […] Dans la chambre des destins, le hall des conceptions, le plus intelligent des dieux, a été engendré. Dans l’abîme de l’Apsu, Marduk a été créé. […] […] Alors ils se sont rejoints : Marduk, le plus intelligent des dieux, et Tiamat, seuls dans un combat singulier.[…] Maintenant que le seigneur avait vaincu Tiamat, qu’il avait pris sa vie, il a jeté sa carcasse ; le chef a été tué, Tiamat était morte, brisée, sa bande dispersée. […] Le seigneur s’est reposé ; il a regardé fixement le corps énorme, considérant comment l’employer, que créer de la carcasse morte. C’est ainsi qu’il coupa longitudinalement le cadavre comme si c’était un poisson, avec la moitié supérieure il a construit l’arche du ciel. […] Il créa ainsi les cieux et la terre et établit leurs limites. […] Sur les côtés, il renforça les verrous à droite et à gauche, en plaçant entre les deux le zénith. Il attribua à Samash la participation du jour et de la nuit et il plaça la brillante étoile de son arc à la vue de tous. Il chargea Nebiru de la divisions en deux sections célestes au nord et au sud. Au milieu de l’obscurité, il confia à Sin le soin d’illuminer, ordonnant ainsi les jours et les nuits. Ensuite, revenant vers Tiamat, il lui prit sa salive et forma avec elle les nuages. Avec sa tête il produisit les montagnes et fit couler le Tigre de l’Euphrate de ses yeux. Finalement, avec ses seins il créa les grandes montagnes et perça des sources pour que les puits donnent de l’eau. En terminant son oeuvre, le Seigneur fut exalté par le dieux, alors en signe de reconnaissance il leur dit: “Je vais pétrir mon sang et former des os. Je vais susciter un homme… qui se chargera du cultes des dieux, pour que ceux-ci puisse être tout à leur aise! […] Marduk fit amener les Anunnaki captifs et leur demanda, sous serment d’approcher le coupable de l’insurrection en promettant la vie sauve à ceux qui déclareront la vérité. Alors les dieux accusèrent Qingu. “C”est Quingu qui a projeté l’insurrection et a rendu Tiamat rebelle et c’est lui qui a livré bataille.” […] ils lui demandèrent de rendre compte de sa culpabilité et ils séparèrent son sang. Avec son sang ils modelèrent l’humanité. Ea obligé d’accepter, redonna leur liberté aux dieux. Ensuite Ea, le sage, créa l’humanité; il lui imposa le service envers les dieux.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *