Genèse 37 – Il ne faut pas rêver !

Résumé de ce qui s’est passé depuis la semaine dernière :

Après s’être réconcilié avec son frère, Jacob s’installe en Canaan avec sa femme et ses deux mères-porteuses (Rachel est déjà morte) et ses enfants dont 12 fils. Ruben, Levi et Juda sont les 3 aînés, fils de Léa, Joseph et Benjamin sont les deux derniers, fils de Rachel. Les enfants du milieu sont les fils des esclaves « mères-porteuses »

Observation :

Option 1 (on a des playmobils) :

Après la Lecture du texte, décidez quel playmobil est quel personnage, distribuez-vous les playmobil et jouez la scène.

Si vous êtes nombreux vous pouvez aussi désigner des metteurs en scène qui ont la Bible ouverte et donne les instruction, corrige s’il le faut etc.

Option 2 (on a pas de playmobils)

Séparez le groupe en deux : L’un racontera l’histoire du point de vue de Jacob, l’autre du point de vue de Gad (un des fils de l’esclave).

Si le groupe est gros, coupez le en 2 et faite cet exercice dans chaque groupe

v 1 à 4 : La situation

* Quels sont les différents dysfonctionnements que l’on peut remarquer dans cette famille ? Remarquez les mauvaises attitudes de Jacob, de Joseph et des frères.

* Lisez 1 Chroniques 5.1-2 : Comment cela explique les privilèges que Jacob laissait à Joseph ?

En fait Jacob considère Joseph comme l’aîné et donc lui donne tous les privilèges de l’aîné : il le préfère, il est honoré avec un habit spécial …

v5-11 : L’huile sur le feu

* Quel est le contenu des rêves de Joseph ?

* Quelle en est l’interprétation naturelle ? Pourquoi cela énerve sa famille ? (C’est la même question mais deux formulations différentes, prenez-celle que vous préférez)

* La suite de l’histoire montrera que ces rêves sont envoyés par Dieu. A votre avis, pourquoi Joseph raconte ses rêves ?

* Quelle aurait été la bonne attitude ?

Si clairement le texte donne l’impression que Joseph cherche à se la raconter devant ses frères, il est difficile de déterminer quel aurait été la bonne attitude : les garder pour soi ? (et pourquoi pas prier Dieu concernant ses rêves) N’en parler qu’à son père ? En tout cas raconter cela à ses frères alors qu’ils étaient déjà énervé contre lui était proprement stupide …

v12-30 : l’embrasement

Remarque utile : La famille avait eu des problèmes avec Sichem dans le passé (chap 34), d’où l’inquiétude de Jacob.

* Selon les indices du textes, qu’est-ce qui provoque la haine meurtrière des frères ? (les rêves v 19-20 – la préférence de Jacob v 23)

* Quelle est la proposition de Ruben ? Comment expliquer cette proposition et son chagrin aux v 29-31 ? Etant le plus vieux, il se sent responsable de son frère. Sans doute aussi, il est plus inquiet que les autres du chagrin que cela va créer chez son père.

* Quelle est la proposition de Juda ? Quelles sont ses motivations à votre avis ? Difficile de savoir s’il veut éviter un meurtre ou juste se faire de l’argent. Sans doute un mélange des deux.

v31-36 : Les cendres

* Quels sont les différentes actions des enfants de Jacob dans ces versets ? Ils mettent en scène la mort de Joseph, puis après tentent de consoler Jacob.

* Comment expliquer cela ? Le mensonge est sans doute pour éviter l’absence de Joseph et éviter que son père le recherche. Quant à la consolation c’est sans doute un mélange d’hypocrisie et de honte.

* En quoi la dernière phrase du texte donne de l’espoir ?

Suite aux réponses à cette question racontez l’histoire avec Potiphar (comment Joseph se retrouve en prison (Genèse 39)), cela fera le pont avec la prédication.

Application :

Plusieurs péchés sont manifestes ici : L’envie de se mettre en avant (Joseph), la jalousie (les frères), le favoritisme (Jacob), la haine (les frères), le mensonge (les frères), non assistance à personne en danger (Ruben), l’appât du gain (Juda) etc.

* Comment cela montre que Dieu utilise même nos péchés pour faire avancer son œuvre ? (attention, cette idée ne justifie pas le péché, si on ne pèche pas, Dieu arrive aussi à ses fins et c’est moins galère pour tout le monde ! Mais cela montre que nos péchés ne sont pas un obstacle à la réalisation de son plan)

* Pensez à vos famille, quels sont les dysfonctionnements ? (vous n’êtes pas obligés de les dire à haute voix:p), comment pourriez-vous avoir un rôle positif dans votre famille (là je vous encourage à en discuter!)

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *