Jean 18.1-11 : LE MOMENT DE VÉRITÉ

18.1 Après avoir dit cela, Jésus sortit avec ses disciples pour aller de l’autre côté de l’oued Cédron, où se trouvait un jardin dans lequel il entra, lui et ses disciples.

2 Judas, qui le livrait, connaissait le lieu, parce que Jésus et ses disciples s’y étaient souvent réunis.

3 Judas, donc, qui avait emmené la cohorte et des gardes fournis par les grands prêtres et par les pharisiens, arrive là avec des torches, des lanternes et des armes. 4 Jésus, sachant tout ce qui allait lui arriver, s’avança et leur dit : Qui cherchez-vous ? 5 Ils lui répondirent : Jésus le Nazôréen. Il leur dit : C’est moi. Judas, qui le livrait, se tenait avec eux. 6 Lorsqu’il leur dit : « C’est moi », ils reculèrent et tombèrent par terre.

7 Il leur demanda de nouveau : Qui cherchez-vous ? Et ils dirent : Jésus le Nazôréen. 8 Jésus répondit : Je vous l’ai dit, c’est moi. Si donc c’est moi que vous cherchez, laissez-les s’en aller. 9 C’était pour que s’accomplisse la parole qu’il avait dite : « Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés. »

10 Simon Pierre, qui avait une épée, la tira, frappa l’esclave du grand prêtre et lui trancha l’oreille droite. Le nom de l’esclave était Malchos. 11 Jésus dit à Pierre : Remets ton épée dans son fourreau. La coupe que le Père m’a donnée, ne la boirai-je pas ?

Confrontation (1-3)

Dans le jardin, des torches s’avancent. Juda est à la tête d’une troupe et les disciples doivent se demander comment va réagir le Fils de Dieu face à cette bande de traitres.

Réaction inattendue (4-9)

Jésus va au devant de la milice : on n’arrête pas le Fils, c’est lui qui se donne ! Cela surprend tellement les gardes qu’ils paniquent et ont l’air plutôt ridicules (6) ! Et comme Jésus est en position de force, il exige qu’on laisse partir les onze. Jean veut vraiment insister sur le fait que Jésus garde toujours la main sur son destin car il est le Maître.

Mais qu’est-ce qu’il fait ? (10-11)

On ne sait pas si Pierre n’a pas compris les paroles du Seigneur des chapitres 13-18, s’il voulait prouver sa fidélité ou s’il voulait punir ces mauvais juifs mais il désobéit en essayant d’empêcher le plan de Dieu de s’accomplir. D’ailleurs nous assistons à une scène très ironique : si Juda trahit Jésus c’est bien lui qui accomplit son plan et non Pierre qui veut courageusement le défendre !

 

  • Le christianisme s’est propagé dans la persécution. C’est l’exemple des martyrs, imitateurs de Jésus, n’ayant pas peur de la mort, qui a frappé les méditerranéens des 1ers siècles et provoqué de nombreuses conversions ! Alors rangez vos épées !

 

  • «Recommande tes oeuvres à l’Éternel,

et tes projets se réaliseront.

L’Éternel a tout fait pour un but,

même le méchant pour le jour du malheur. » Proverbes 16.3-4

 

  • Jésus nous montre à quel point il se confie en son Père ! Il ne fuit pas, il ne combat pas mais il va à la rencontre de ses ennemis afin d’accomplir sa (désagréable) mission. Quel est notre degrés d’acceptation devant les vents contraires, les épreuves qui entravent notre parcours de témoins de la Vérité ?
Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *