2 thessaloniciens 2.1-6 : FIN DU MONDE

2.1 Nous vous le demandons, frères, en ce qui concerne l’avènement du Seigneur Jésus-Christ et notre rassemblement auprès de lui, 2 ne vous laissez pas trop vite ébranler dans votre bon sens ni alarmer par un message inspiré, par une parole ou par une lettre venant prétendument de nous, comme quoi le jour du Seigneur serait déjà là.
3 Que personne ne vous trompe d’aucune manière : il faut d’abord que vienne l’apostasie et que se révèle la personnification du mal, celui qui est voué à la perdition, 4 l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle dieu, de tout ce qu’on adore, et qui va jusqu’à s’asseoir dans le sanctuaire de Dieu et à se présenter lui-même comme Dieu.
5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais cela lorsque j’étais encore chez vous ? 6 Or maintenant vous savez bien ce qui retient, pour qu’il se révèle en son temps.

Information

Paul avait enseigné les thessaloniciens au sujet du retour de Jésus : il y aura un signe avant-coureur qui prendra la forme d’une grande révolte contre Dieu et son peuple. 

Déformation

Leur situation difficile, des prophéties erronées et de fausses lettres (2) ont amené ces chrétiens à croire qu’ils étaient très proches de la fin de temps.

Rectification

Mais l’apôtre les détrompe en leur rappelant un détail de son enseignement difficile à interpréter aujourd’hui (6). 

  • Cela fait 2000 ans qu’à chaque fois qu’il y a des événements un peu exceptionnels les chrétiens pensent que Jésus va revenir avant leur propre mort. Et puis… ils meurent avant ! Alors attention à la tentation de mal interpréter les événements et surtout soyons prudents avec les pseudo-prophètes qui commentent l’actualité ! Seul le Père connaît le jour et l’heure. 
Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *