Romains 8.10-17 : Esprit d’adoption

10 Or, si le Christ est en vous, votre corps reste mortel à cause du péché, mais l’Esprit est source de vie, parce que vous avez été déclarés justes. 11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

12 Ainsi donc, frères, si nous avons des obligations, ce n’est pas envers l’homme livré à lui-même pour vivre à sa manière. 13 Car, si vous vivez à la manière de l’homme livré à lui-même, vous allez mourir, mais si, par l’Esprit, vous faites mourir les actes mauvais que vous accomplissez dans votre corps, vous vivrez. 14 Car ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

15 En effet, vous n’avez pas reçu un Esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la crainte : non, vous avez reçu l’Esprit qui fait de vous des fils adoptifs de Dieu. Car c’est par cet Esprit que nous crions : Abba, c’est-à-dire Père !

16 L’Esprit Saint lui-même et notre esprit nous témoignent ensemble que nous sommes enfants de Dieu. 17 Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et donc cohéritiers du Christ, puisque nous souffrons avec lui pour avoir part à sa gloire.

Esprit d’adoption

Mis-à-part le ménage qu’il fait dans notre vie quand nous acceptons Jésus comme Seigneur, le St Esprit nous donne une nouvelle identité.

Avant-goût de résurrection

Nous avons déjà vu que le sacrifice de Jésus nous avait rendus justes aux yeux du Juge céleste. Maintenant nous apprenons que l’Esprit Saint, le Remplaçant de Jésus, est un courant de vie qui, à l’intérieur de nous, combat les forces de mort du Péché. Cela aboutit à changer la trajectoire de notre existence… jusqu’à ressusciter comme notre Maître ! Pour les chrétiens, c’est la vie qui a le dernier mot, pas la mort. 

« Je suis enfant de Dieu. »

Personne ne devrait déclarer ça en restant impassible. Vous vous rendez compte de ce que ça veut dire ?? Celui qui est immense, inimaginable, parfait, celui qui est TOUT accepte d’adopter des personnes qui n’en sont absolument pas dignes telles que nous ! C’est totalement illogique… mais c’est vrai. YHWH, tétragramme imprononçable, Dieu qu’on ne peut voir sans mourir, Celui qui se manifeste de manière tellement impressionnante que tous sont épouvantés, nous pouvons l’appeler « notre Père ». 

Héritiers

Tout enfant reçoit un jour l’héritage de ses parents. Celui que le Père réserve aux chrétiens qu’il a adoptés n’est rien d’autre que la gloire, le bonheur éternel auprès de lui… c’est-à-dire ce que vit actuellement Jésus. Et ce n’est pas fini puisque c’est carrément la nouvelle terre qui nous sera donnée quand le Seigneur reviendra dans sa gloire pour juger les nations et instaurer son règne définitif. Nous sommes les frères et soeurs du Roi !

Conséquence

Remarquez bien que Paul ne parle pas d’obéissance mais d’identité ! Il décrit une vie en liberté dans laquelle on arrête de regarder en bas pour fixer dans les cieux ce qui nous appartient vraiment. Le diable n’a plus d’emprise sur celui qui a l’armure de l’Esprit pour se défendre (Éphésiens 6.11-18) car celle-ci éteint les flèches enflammées des accusations, du doute, des mensonges. Nous ne sommes plus sous l’Ancienne Alliance où la loi était une arme entre les mains du procureur-Satan (=accusateur) pour écraser un peuple objectivement coupable. Aujourd’hui l’Esprit nous assure que Jésus nous a justifiés et que notre identité profonde a changé. Le Juge qui devait nous condamner nous a déclarés « innocentés » et nous a adoptés alors ne le craignons pas mais vivons par Lui et pour Lui ! 

APPLICATIONS

  • Question : Y a-t-il plus grand bonheur sur Terre que celui d’être chrétien ? Réponse : Non. Si vous avez hésité dans votre réponse, c’est que vous n’avez pas assez entendu l’Évangile ou qu’on ne vous l’a pas assez bien expliqué.
  • Quelle est votre image du Père ? Père fouettard, Père faiblard, Père absent ou lointain, Père-vers, Père-sécuteur ou bien Père nourricier, Père aimant, Père bienveillant, Père toujours là pour vous ? Assurément, notre rapport à notre père biologique peut brouiller notre relation avec notre Père Céleste. Mais une chose est sûre : le sentiment que Dieu doit susciter en nous ne doit pas être la crainte d’une punition sinon nous sommes sur une très mauvaise trajectoire relationnelle ! Il n’y a rien de négatif en Lui et Il veut (Il fait tout pour) nous élever vers la stature parfaite de son Fils. Alors comportons-nous comme des enfants libres et non comme des esclaves, soyons excités par les premières places du championnat et non angoissés par les dernières synonymes de relégation en division inférieure !

3 Responses

  1. Angbandji auguste dit :

    Merci pour cette grande vérité qui produit une profondes joie, une vraie liberté, et une grande reconnaissance envers le Père de notre Sauveur JÉSUS CHRIST.

  2. kouame pacome Kouakou dit :

    Super détails merci a vous de permettre à ce que plusieurs parviennent à l’accessibilité de la parole,je veux parler de la compréhension.
    Soyez richement bénis au nom puissant de Jésus-Christ

  3. Edalvin dit :

    Je suis béni par ces explications. Merci infiniment Dieu vous bénisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *