Philippiens 3.4-11 – Pas moi, mais Christ !

Ph 3.4 Moi, pourtant, j’aurais des raisons de mettre ma confiance dans la chair.
Si d’autres considèrent qu’ils peuvent mettre leur confiance dans la chair, à plus forte raison moi : 5 circoncis le huitième jour, de la lignée d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux ; quant à la Loi, pharisien ; 6 quant à la passion, persécuteur de l’Eglise ; quant à la justice de la Loi, irréprochable.
7 Mais ce qui était pour moi un gain, je l’ai considéré comme une perte à cause du Christ. 8 En fait, je considère tout comme une perte à cause de la supériorité de la connaissance de Jésus-Christ, mon Seigneur. A cause de lui, j’ai accepté de tout perdre, et je considère tout comme des ordures, afin de gagner le Christ 9 et d’être trouvé en lui, non pas avec ma propre justice, qui viendrait de la Loi, mais avec celle qui est par la Foi du Christ, une justice venant de Dieu et fondée sur la Foi. 10 Il s’agit maintenant de le connaître, lui, ainsi que la puissance de sa résurrection et la communion de ses souffrances, en étant configurés à lui dans la mort, 11 pour parvenir, si possible, à la résurrection d’entre les morts.

Contexte : L’essentiel de ce que vous devez savoir…

Paul, apôtre, est en prison quand il rédige la lettre. Il écrit aux chrétiens de Philippe, une ville de Macédoine au nord de la Grèce, une église qu’il a fondé.

Plus tôt dans la lettre, Paul les met en garde contre les faux enseignants qui mettent leur confiance dans leur appartenance au peuple juif et leur respect de la Loi. Et les encourage à ne pas mettre leur confiance dans leur condition.

OBSERVATION Générale

Nous vous proposons de vous séparer en deux groupe, l’un imaginera Paul se présenter avant sa conversion (4-7a) et l’autre groupe l’imaginera se présenter après sa conversion (7b-11).

Mise en commun des présentations, puis nous reprenons le texte de manière linéaire.

Avant : 4-7a

  • Quelles étaient les choses dont Paul était fier ? Lesquelles sont à porter à son crédit ?
  • Dans quelle mesure était-il « irréprochable » ?
  • En quoi cela était un gain pour Paul et vu comme un gain pour son entourage ?
  • Que veut dire « se confier dans » d’après vous ?

Après : 7b-11

  • Quelles sont les choses que Paul considère comme des ordures maintenant ?
  • Pourquoi Paul décide de ne plus considérer les choses comme avant ? Quel est son but ? (n’oubliez pas le v 11).
  • Que veut dire Paul par « connaître le Christ » ou « gagner le Christ » selon le texte ? 
  • Comment les choses évoquées aux v5-6 peuvent être une perte/un désavantage dans sa quête de connaissance de Christ ?
  • Au contraire, comment les choses du v10 peuvent constituer un avantage ?
  • Concrètement, qu’est-ce que cela voulait dire pour Paul de considérer comme une perte/des ordures toutes les choses qui formaient son identité avant ? Donnez des exemples pratiques dans sa vie de tous les jours.

Application :

  • Qu’est-ce qui chez vous, vous rend fiers ou rend votre entourage fier ? En quoi est-ce que ce sont de bonnes choses ?
  • D’après le texte, comment réussir à considérer ce qui nous rend fiers et ce qui rend fiers nos proches comme des « pertes » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *