1 Pierre

D’après un faisceau d’indices issus de différentes sources de l’Antiquité, cette lettre est véritablement un écrit de l’apôtre Pierre. écriteau moment de sa rédaction, Pierre était « à Babylone » » (5.13). Il semble qu’il s’agisse là d’une allusion à Rome. La date probable pour cette lettre est 63 ap. J.-C.

La lettre est adressée à ceux qui sont « dans la dispersion » en Asie Mineure. Mais bien que Pierre ait été l’apôtre de la circoncision, et que le terme « dispersion » s’applique la plupart du temps à des juifs dispersés parmi les nations, la lettre elle-même montre clairement que ses lecteurs étaient composés au moins en partie de païens convertis (1.14 ; 2.9, 10 ; 4.3, 4), auxquels l’apôtre s’adresse comme étant l’Israël spirituel dispersé parmi les païens. La lettre avait un but double : réconforter et encourager les chrétiens à une époque de persécutions qui avaient commencé (ou allaient commencer) ; et les exhorter, en particulier à cause de ce danger, à la sainteté de vie et à l’espérance de la gloire. Le problème de la souffrance, en particulier la souffrance du peuple de Dieu, était le sujet principal du livre de Job, et l’on trouve des éléments de réponse à ce problème dans Ésaïe et dans l’Évangile de Jean. Dans la lettre de Pierre, comme dans Job, ce problème tient une place centrale, et nous y trouvons une réponse satisfaisante au questionnement désespéré de Job. Comparez, par exemple, Jb 10 avec 1 P 1.6-9. Pierre dispose d’un élément de réponse que Job n’avait pas : il sait que celui qui était sans péché a souffert et qu’il est mort en portant nos péchés en son corps sur le bois, de sorte que la souffrance non méritée est auréolée de gloire, et que le fait de la supporter correctement revient à suivre les traces du rédempteur. Par ailleurs, sa résurrection et sa glorification (1.21 ; 3.22) sont des preuves de ce que la souffrance selon la volonté de Dieu amène à une récompense éternelle certaine.

 

Plan

1.1-2 Introduction.

1.3-12 La destinée glorieuse et la joie présente du croyant, en dépit de la souffrance en ce monde.

1.13-21 La nécessité d’être saint, en se rappelant à quel prix nous avons été rachetés.

1.22-2.3 Le privilège d’appartenir au peuple élu de Dieu.

2.4-10 Manifestation, origine et développement de cette nouvelle vie donnée par Dieu.

2.11-17 Le chrétien comme citoyen.

2.18-25 L’esclave chrétien ; s’il est maltraité, qu’il se rappelle l’exemple de Christ notre rédempteur.

3.1-7 Le couple chrétien.

3.8-12 La communauté chrétienne : comment vivre ensemble.

3.13-4.7 Autres conseils et avertissements pour le chrétien qui vit dans un monde hostile, d’après l’exemple de Christ.

4.8-19 La communion fraternelle dans l’amour mutuel, l’utilisation des dons de Dieu à sa gloire, la persévérance au sein de la persécution.

5.1-4 Le ministère pastoral : exhortation aux anciens.

5.5-11 Être humble, veiller, persévérer.

5.12-14 Salutations finales.

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *