La structure concentrique d’Osée 1 à 3

Votre Bible en est truffée mais vous ne le savez même pas ! De quoi ? Mais de structures pardi ! Même si l’on ne le remarque pas souvent, de nombreux passages sont construits de manière très intelligente, voire complexe. Voyons dans cet article le cas de ce qu’on appelle la structure concentrique (aussi appelée “chiasme”).

 

Pour comprendre de quoi nous allons parler, il suffit d’un mot, d’une expression et d’un schéma simple. Le mot c’est “sandwich”, l’expression c’est “effet miroir” et le schéma (fictif) c’est celui-ci :

Vous l’avez remarqué : A’ répond à A, B’ répond à B et ainsi de suite. Le but de ce genre de construction ? Retenir le contenu d’un récit plus facilement, parfois (mais pas toujours) insister sur l’élément central, mettre en place un système de questions-réponses qui aide à comprendre l’enseignement général de l’auteur biblique ou, explication ultime, “parce que ça se faisait comme ça à l’époque et puis c’est tout !”.

La structure concentrique est très pratique pour expliquer répétitions bizarres dans un récit et même des ruptures complètement inattendues. Voici l’exemple des 3 premiers chapitres du prophètes Osée qui contiennent (au moins) 2 éléments incongrus : 2 mariages avec une prostituée et la présence de 2 oracles de Salut en plein milieu d’une critique acerbe de l’attitude idolâtre d’Israël. Quelqu’un qui ne croit pas que la Bible est véridique dira “ces répétitions sont le résultat d’une compilation maladroite de plusieurs traditions/histoires différentes !” mais un évangélique qui pense qu’il n’y a pas eu de fraude dans l’écriture de la Bible pourra s’appuyer sur son copain de le chiasme. Voici la structure qui peut être proposée pour éclaircir le mystère :

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *