Amos 6 : Limites dépassées

Contexte

Petit livre de l’Ancien Testament ( 762 av JC) écrit à la même époque que Osée.

Amos est un éleveur de boeufs et cultivateur de figues qui habitait Tekoa, ville située dans la région montagneuse de Juda, à 16 km au sud de Jérusalem à l’époque où Jéroboam II était roi en Israël (793-753 av JC)  et Ozias coté royaume de Juda (790-739 av JC). L’Israël du Nord avait fait son indépendance 150 ans plus tôt (1 Rois 12). Jéroboam II était un roi puissant militairement et économiquement. Israël contrôlait les grandes routes commerciales. Les 2 rois avaient amené stabilité, prospérité et une certaine expansion des 2 royaumes. Cela permit une accumulation de richesse. Cela a 2 conséquences :

  • Développement commerce -> émergence aristocratie, construction riches demeures, oisiveté et plaisir pour les riches, exploitation des pauvres, normes moralité tombées au plus bas
  • Épanouissement de la religion, les gens se pressent dans les lieux de culte idolâtres lors des fêtes, offrent des sacrifices, sont convaincus que Dieu est avec eux et qu’ils sont à l’abri de tout désastre.

Amos va dans le royaume du Nord, au sanctuaire de Bethel pour proclamer la Parole de Dieu et décrier ce qui s’y déroule : apathie, idolâtrie, injustice, oublier les pauvres. Le début du livre (Chapitres 1 et 2) est une série d’oracles contre les syriens, contre les philistins, contre les phéniciens, contre les édomites, contre les moabites (les peuples autour) PUIS contre le peuple de Dieu – contre le royaume de Juda et enfin contre Israël (reste du livre). 

Observation

  • Quel est le ton du passage ? Avez vous l’habitude de ce type de passage? 
  • Quel est le principal contraste de ce passage ? (entre le luxe du début et la destruction de la fin)
  • A qui s’adresse-t-on ?  Qui est particulièrement visé par l’accusation de Dieu ?
  • Quels sont les reproches de Dieu au peuple ? Quels verbes sont utilisés ? (orgueil, paresse, oppression, obstination à ne pas obéir les commandements de Dieu – verset 12, confiance en la sécurité que confère les richesses et la religiosité (trône de David, temple, choisis…))
  • Si on fait le lien avec le contexte historique : comment imaginez-vous l’attitude des israélites? 
  • Quelle est la posture de Dieu? Quels mots / expressions le décrivent ? 
  • Quelles en sont les conséquences ?

Compréhension

  • Comment les Israélites ont-ils dépassé les limites? Peut-on parler de limites dans le contexte de ce texte?
  • En un ou deux mots, qu’est ce qui fâche le plus Dieu ? Quelles sont les racines du mal ?
  • Vu les reproches de Dieu, pourquoi est-ce “mal” ?
  • Pourquoi la richesse est-elle trompeuse ?
  • Pourquoi les Israélites étaient-ils si insensibles à l’approche du jugement ?
  • Qu’est ce qui pouvait apporter, au contraire, tranquillité et sécurité ? (cf quelques passages avant : Amos 5:4, 5:14, 5:24)
  • Était-il trop tard pour la repentance ?
  • Le caractère de Dieu vous dérange-t-il ici ? Pourquoi c’est rassurant ? (un Dieu qui ne ferme pas l’oeil sur l’injustice)
  • Quelle était l’attitude de Jésus face aux riches et aux puissants ? Face à l’injustice ? Pourquoi ?

Application

  • Voyez-vous des parallèles entre la débauche des israélites et certains styles de vie aujourd’hui ? 
  • Pourrions-nous dire que ces paroles s’appliqueraient plus aux français et aux occidentaux qu’aux autres ? Argumentez.
  • Pourquoi sommes-nous tentés d’ignorer cette injustice banale? Pourquoi ? (trop politique? confort? séduction? complaisance?)
  • D’après vous, qu’est-ce que Dieu pense de tout ça ? 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *