Deutéronome 24.10-22 : Tu n’abuseras pas !

10 Si tu accordes un prêt à ton prochain, tu n’entreras pas dans sa maison pour te saisir de son gage ; 11 tu resteras dehors, et celui à qui tu fais le prêt t’apportera le gage dehors. 12 Si cet homme est pauvre, tu ne te coucheras pas avec son gage ; 13 tu lui rendras le gage au coucher du soleil, afin qu’il couche dans son vêtement et qu’il te bénisse ; ce sera pour toi justice devant le SEIGNEUR, ton Dieu.

14 Tu n’opprimeras pas le salarié pauvre ou déshérité, qu’il soit l’un de tes frères ou l’un des immigrés qui sont dans tes villes, dans ton pays. 15 Tu lui donneras le salaire de sa journée avant le coucher du soleil ; car il est pauvre, et il lui tarde de le recevoir. Sans cela, il invoquerait le SEIGNEUR contre toi, et ce serait un Péché pour toi.

16 Les pères ne seront pas mis à mort pour les fils, les fils ne seront pas mis à mort pour les pères ; chacun sera mis à mort pour son propre Péché.

17 Tu ne porteras pas atteinte au droit de l’immigré et de l’orphelin, et tu ne prendras pas en gage le vêtement de la veuve. 18 Tu te souviendras que tu as été esclave en Egypte, et que le SEIGNEUR, ton Dieu, t’en a libéré ; c’est pourquoi je t’ordonne d’agir ainsi.

19 Quand tu feras la moisson de ton champ et que tu auras oublié une gerbe dans le champ, tu ne retourneras pas la prendre : elle sera pour l’immigré, pour l’orphelin et pour la veuve, afin que le SEIGNEUR, ton Dieu, te bénisse dans tout le travail de tes mains. 20 Quand tu secoueras tes oliviers, tu n’iras pas cueillir ensuite ce qui reste ; ce sera pour l’immigré, pour l’orphelin et pour la veuve. 21 Quand tu vendangeras ta vigne, tu n’iras pas grappiller ensuite ce qui reste ; ce sera pour l’immigré, pour l’orphelin et pour la veuve. 22 Tu te souviendras que tu as été esclave en Egypte ; c’est pourquoi je t’ordonne d’agir ainsi.

Question d’intro :

  • Concernant les questions sociales, quelles sont les valeurs que vous estimez positives parmi des politiques classées à gauche ou à droite ?

Contexte

Le Deutéronome est un rappel de la Loi que Moïse avait donné 40 ans plus tôt à Israël, juste avant d’entrer dans le pays promis.

Observons le texte

Voici quelques questions pour vous aider à compléter le tableau ci-dessous :

  • Quels sont les sujets traités dans ce passage ? 
  • Quel est le principe énoncé pour chaque sujet ?
  • Qui sont les bénéficiaires de ces commandements ?
  • Quelles sont les raisons données à ces commandements, ainsi que les menaces qui les accompagnent ?
VersetsSujetPrincipeBénéficiairesRaison
10-13GageRespect QuiconqueJustice devant le Seigneur
14-15SalairePaiement quotidienQuiconque est pauvreIl demanderait justice à Dieu
16Mise à mortIndividualisationQuiconqueChacun son Péché
17-18GagePas de gageLes plus précairesLibération d’Égypte
19-22GlanageObligation de laisserLes plus précairesBénédiction de Dieu + rappel libération d’Égypte

Comprenons le texte

  • À qui appartiennent réellement les fruits du pays promis ?
  • Quel rapport y a-t-il entre un gage conservé une journée et le salaire versé chaque jour ?
  • Pourquoi le pauvre, l’immigré, la veuve et l’orphelin ont-ils un statut spécial aux yeux de Dieu ?
  • Avec de telles recommandations, qu’est-ce que Dieu a voulu produire dans le cœur des Israélites ?
  • Pourquoi les Israélites doivent/peuvent-ils s’identifier à ces personnes précaires ? Lisez Exode 16.13-18

Et maintenant ?

  • En quoi ces lois de l’AT, mais aussi les exemples de Jésus ou Paul dans le NT, peuvent-ils être une source d’encouragement à renoncer à mes droits au bénéfice de mon prochain ? Qu’est-ce qui me permet d’y arriver ?
  • Pourquoi est-ce si difficile de renoncer à ses droits ? M’est-il déjà arrivé de renoncer volontairement à qqch dont j’avais droit et qu’ai-je pu éprouver ?

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *