La géopolitique biblique (2) : évolution du territoire d’Israël

La terre promise conquise par Josué et Israël a bien changé au cours de l’histoire et, comme par hasard, c’était en fonction de l’état de sa relation avec Dieu.

Après la conquête

Le but du livre de Josué est de nous montrer que le peuple a obéi à Dieu en comptant sur lui et, la plupart du temps, en vouant à l’interdit les cananéens qui ont dorénavant “porté leur Péché à son comble” (Gn 15.16). Grâce à ce récit, nous pouvons aussi connaître le partage entre les 12 tribus d’Israël, ce qui donne la carte ci-dessous :

Translated by Chamberi / CC BY-SA (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)

Attention, il a fallu plus d’un siècle aux tribus pour posséder la totalité de leur territoire respectif ! Des poches cananéennes ont longtemps subsisté, la plus connue étant Jérusalem qui a été conquise 2 siècles après Josué par David.

Ce qu’il est intéressant de relever sur cette carte, ce sont les tribus situées au nord, au sud, au centre et à l’Est (=trans-jordaniennes). Notamment, celles qui vont avoir un rôle capital plus tard : Juda au sud à cause de David, Benjamin au centre à cause Saül et Éphraïm parce qu’elle symbolisera bientôt tout un royaume (par métonymie donc). On comprend aussi pourquoi, pour décrire tout le pays, on utilise souvent l’expression “de Dan à Beer Sheva”. Enfin, On voit le lac de Galilée au nord et la mer morte au sud reliés par le Jourdain.

Périodes des juges

Assez vite après l’installation en terre promise, les israélites sont tombés régulièrement dans l’idolâtrie. Dieu a donc excité les différents peuples limitrophes à mener des razzia pour inciter ses enfants à réfléchir, se repentir et, enfin, faire appel à Lui. Après demande de secours officielle, Dieu a donc suscité des combattants-sauveurs de la nation qu’on appelle des juges. Sur la carte suivante, vous pourrez voir où et qui ils ont combattu :

Période du Grand Israël

Pendant la période des juges, Dieu était le véritable roi d’Israël mais ça ne suffisait pas au peuple qui a demandé un roi humain pour être comme les autres peuples. C’est ainsi que Saül devient le premier roi et inaugure une nouvelle période. Sous la conduite de ces “juges permanents”, le territoire s’est stabilisé durablement, atteignant non seulement les frontières promises mais se metant aussi à l’abri de tous les pays frontaliers, devenus des vassaux. Cependant, cela ne s’est pas fait sans certains problèmes tribaux puisque David n’a pas pu être tout de suite roi d’Israël. Il est dans un premier temps uniquement roi de Juda (capitale Hébron). Ce n’est qu’après 7,5 ans une guerre contre toutes les autres tribus qui soutiennent Ich-Bocheth le fils de Saül (tribu de Benjamin) qu’il devient roi du grand Israël et peut officiellement retrouver son statut de super-héros en faisant taire tous les ennemis alentours. Il choisit alors Jérusalem comme capitale après l’avoir prise aux Yebousiens.

Le règne de son fils Salomon fut l’apogée de cette période de domination, de prestige, de paix et de prospérité pour Israël… mais après 3 rois les choses se compliquent…

Regno di Davide.svg: RobertoReggi12 Tribes of Israel Map.svg: Richardprins12_tribus_de_Israel.svg: Translated by Kordas12 staemme israels heb.svg: by user:יוסי12 staemme israels.png: by user:Janzderivative work: Richardprins / CC BY-SA (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)

La guerre des trônes

Plusieurs problèmes vont malheureusement apparaître : Le plus grave, le catalyseur, c’est l’idolâtrie de Salomon à la fin de sa vie. Pour le punir (conformément à l’alliance passée avec David) Dieu va donc réintroduire les vieilles oppositions tribales. En effet, La prospérité économique et le formidable développement des infrastructures d’Israël se sont faites au prix de lourds impôts et de la réquisition d’une partie notable de la population. Tout cela au profit d’un homme, Salomon, et de sa tribu, Juda. À la mort du fils de David, les 10 tribus du nord se sont donc rebellées et se sont choisi un roi bien à elles (ça devrait normalement vous rappeler quelque chose). C’est le grand schisme : le Royaume de Juda au sud avec Roboam (fils de Salomon) à sa tête et Jérusalem comme capitale, le Royaume d’Israël au nord avec Jéroboam comme roi et Samarie (Tirza dans une premier temps) comme capitale. Mais alors que Dieu avait promis à Jéroboam la prospérité s’il lui restait fidèle, ce dernier panique et a fonde un culte idolâtre pour que ses sujets n’aillent plus à Jérusalem (chez les frères ennemis). C’est ainsi qu’il y eut la “guerre civile” au sein du “peuple de Dieu” et que le Royaume du nord perdit pas mal de territoires. Si vous comparez la carte ci-dessous aux précédentes, vous constaterez que l’équivalent de 2 tribus a été perdu.

Oldtidens_Israel_&_Judea.svg: FinnWikiNoderivative work: Richardprins / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Avec les pouvoirs forts de David et Salomon, tout était radieux mais maintenant que tout le monde est affaibli par les divisions (et l’idolâtrie), il va être très difficile de résister aux autres nations. C’est ce que nous verrons bientôt.

Pour en savoir plus :

Facebooktwittergoogle_plusmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *